Les Rêves de Mys

 

Partager le plaisir de découvrir, de créer, de rêver, de ces "petits riens" qui font nos vies et échanger idées, belles images et savoir-faire.

<juillet 2018>
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345

Archives
juillet 2018 (2)
juin 2018 (10)
mai 2018 (5)
avril 2018 (5)
mars 2018 (8)
février 2018 (5)
janvier 2018 (3)
décembre 2017 (8)
novembre 2017 (3)
octobre 2017 (9)
septembre 2017 (5)
août 2017 (6)
juillet 2017 (3)
juin 2017 (12)
mai 2017 (11)
avril 2017 (12)
mars 2017 (8)
février 2017 (6)
janvier 2017 (2)
décembre 2016 (9)
novembre 2016 (6)
octobre 2016 (2)
septembre 2016 (8)
août 2016 (12)
juillet 2016 (6)
juin 2016 (6)
mai 2016 (5)
avril 2016 (6)
mars 2016 (8)
février 2016 (8)
janvier 2016 (8)
décembre 2015 (6)
novembre 2015 (1)
octobre 2015 (10)
septembre 2015 (6)
août 2015 (8)
juillet 2015 (10)
juin 2015 (8)
mai 2015 (8)
avril 2015 (7)
mars 2015 (8)
février 2015 (6)
janvier 2015 (8)
décembre 2014 (9)
novembre 2014 (4)
octobre 2014 (7)
septembre 2014 (5)
août 2014 (10)
juillet 2014 (6)
juin 2014 (9)
mai 2014 (7)
avril 2014 (9)
mars 2014 (8)
février 2014 (7)
janvier 2014 (11)
décembre 2013 (9)
novembre 2013 (8)
octobre 2013 (5)
septembre 2013 (7)
août 2013 (8)
juillet 2013 (11)
juin 2013 (7)
mai 2013 (6)
avril 2013 (6)
mars 2013 (5)
février 2013 (6)
janvier 2013 (9)
décembre 2012 (7)
novembre 2012 (6)
octobre 2012 (11)
septembre 2012 (9)
août 2012 (7)
juillet 2012 (10)
juin 2012 (10)
mai 2012 (10)
avril 2012 (14)
mars 2012 (8)
février 2012 (11)
janvier 2012 (11)
décembre 2011 (9)
novembre 2011 (11)
octobre 2011 (11)
septembre 2011 (9)
août 2011 (12)
juillet 2011 (10)
juin 2011 (9)
mai 2011 (12)
avril 2011 (10)
mars 2011 (12)
février 2011 (11)
janvier 2011 (9)
décembre 2010 (12)
novembre 2010 (9)
octobre 2010 (10)
septembre 2010 (12)
août 2010 (11)
juillet 2010 (12)
juin 2010 (8)
mai 2010 (9)
avril 2010 (7)
mars 2010 (6)
février 2010 (9)
janvier 2010 (3)
décembre 2009 (1)
novembre 2009 (4)
septembre 2009 (3)
août 2009 (6)
juillet 2009 (2)
juin 2009 (2)

Quelques citations...
 Nous ne devrions jamais avoir honte de nos larmes, car c'est une pluie qui disperse la poussière qui recouvre nos coeurs endurcis.
Charles Dickens- Les grandes espérances

 
 Je ne sais pas ce qui est beau, mais je sais ce que j'aime et je trouve ça amplement suffisant.
-Boris Vian-
 
 Le bonheur est une petite chose que l'on grignote assis par terre au soleil.
-Jean Giraudoux-

 
 Il est des moments où il faudrait oublier les vieux espoirs et s'en créer de nouveaux.
-Johann Friedrich von Schiller-
 
 Il y a des moments où il faut encore courir des risques, faire des pas fous.
-Paulo Coelho- Sur le bord de la rivière Piedra

 
 L'automne, c'est cousu de moments de grâce qui ne durent pas.
-Janine Boissard- La maison des enfants
C'est très important le rire, il brise le mur de la peur, de l'intolérance et du fanatisme.
-Tahar Ben Jellon- La nuit sacrée

 Le temps est ce que nous sommes. Il est sur notre visage, dans nos silences, dans notre attente. Méritons le temps de la patience et des jours où rien n'arrive.
-Tahar Ben Jellon- La nuit sacrée
La patience est l'art d'espérer.
- Luc de Clapiers, Marquis de Vauvenargues-
Cueillons les douceurs, nous n'avons à nous que le temps de notre vie.
- Proverbe perse -
Quand on aime la vie, on aime le passé,parce que c'est le présent tel qu'il a survécu dans la mémoire humaine.
-Marguerite Yourcenar- Les yeux ouverts

Soyez reconnaissants aux personnes qui nous donnent du bonheur. Elles sont les charmants jardiniers par qui nos âmes sont fleuries.
- Marcel Proust -
Le souvenir c'est la présence invisible.
- Victor Hugo - Océan prose

Le souvenir est le parfum de l'âme.
- George Sand -
Il y a des moments doublement mélancoliques et mystérieux, où notre esprit semble éclairé à la fois par le soleil qui se couche et par la lune qui se lève.
- Victor Hugo -

...Ne cultive pas les regrets, on ne récolte jamais que les sentiments que l'on sème...
- Charles Aznavour - Il te suffisait que je t'aime
Chacun de nous sent un jour le besoin d'exorciser ses démons, ceux qu'il connait et surtout ceux qu'il ignore et qui le poussent vers des ravins qu'il ne voit pas.
- Tahar Ben Jelloun - L'auberge des pauvres

La vie est semée de ces miracles que peuvent toujours espérer les personnes qui aiment.
- Marcel Proust - A l'aube des jeunes filles en fleurs
Chaque douleur est une mémoire.
- Eric Fottorino - Un territoire fragile

... Nos raisons renoncent mais pas nos mémoires ...
- J.J Goldman -
Je voudrais vous revoir
La mémoire, c'est curieux, s'attarde délicieusement là où les yeux ont pleuré.
- Hugo Pratt - Hugo Pratt en verve

Si quelque chose de précieux et d'irremplaçable disparait, nous avons l'impression de nous réveiller d'un rêve.
- Hermann Hesse -
Un peu de folie est nécessaire pour faire un pas de plus.
- Paulo Coehlo -
Manuel du guerrier de la lumière
... Il doit rester quelques rêves d'enfant cachés sous mon oreiller, je tenterais de ne pas les écraser avec ma tête lourde de soucis d'adulte...
- Mathias Malzieu - La mécanique du coeur
Aujourd'hui n'est que la mémoire d'hier, et demain le rêve d'aujourd'hui.
- Khalil Gibran - Le prophète

Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
- Oscar Wilde -
... L'amour est bien le plus difficile des arts. Et écrire, danser, composer, peindre c'est la même chose qu'aimer. C'est du funambulisme. Le plus difficile, c'est d'avancer sans tomber.
- Maxence Fermine - Neige
La mélancolie, c'est le bonheur d'être triste.
- Victor Hugo -
Je suis plein du silence assourdissant d'aimer.
- Louis Aragon - Le fou d'Elsa

Le vrai rêveur est celui qui rêve de l'impossible.
- Elsa Triolet - Mille regrets
C'est fou comme la voix seule peut dire d'une personne qu'on aime - de sa tristesse, de sa fatigue, de sa fragilité, de son intensité de vivre, de sa joie. Sans les gestes, c'est la pudeur qui disparaît, la transparence qui s'installe.
- Philippe Delerm - La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules

Bonheur : un mot fragile, évanescent, léger surtout.
- Philippe Delerm -
Ce qu'il y a devant nous et ce que nous laissons derrière, ceci est peu de chose comparativement à ce qui est en nous. Et lorsque nous amenons dans le monde ce qui dormait en nous, des miracles se produisent.
- Henry David Thoreau -

Nous ne choisissons pas les choses qui nous touchent.
- Graham Greene -
Les mots sont les passants mystérieux de l'âme.
- Victor Hugo - Les contemplations

Il faut apprendre à oublier sans ça, l'existence devient impossible.
- Alice Parizeau - Survivre
Il y a des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter.
-Bernard Weber- La révolution des fourmis
On ne se souvient pas des jours, on se souvient des instants.
Les grandes passions se préparent en de grandes rêveries.
- Gaston Bachelard - La poétique de la rêverie
Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves.
- Eléanor Roosevelt -
L'art n'est que sentiment.
- Auguste Rodin -

Tu dois vivre dans le présent, te lancer au devant de chaque vague, trouver ton éternité à chaque instant.
- Henry David Thoreau -
Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, le matin, à la table des anges.
- Khalil Gibran -

Quelle flamme pourrait égaler le rayon de soleil d'un jour d'hiver.
- Henry David Thoreau -
Si vous ne renoncez à rien, vous vous abstenez de choisir. Et quand on s'abstient de choisir, on s'abstient de vivre la vie que l'on voudrait.
- Laurent Gounelle - L'homme qui voulait être heureux
Dans le domaine de la sagesse, tout progrès exige une bonne dose de culot.
- Hanif Kwreshi - Intimité
L'arbre de la tristesse ne le plante pas dans ton coeur. Relis chaque matin le livre de la joie.
- Omar Khayyam -

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.
- Gustave Flaubert - 
Le silence est une tranquillité mais jamais un vide ; il est clarté mais jamais absence de couleur ; il est rythme ; il est le fondement de toute pensée.
- Yehudi Menuhin
-
La vie est comme un arc en ciel : il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs.
- A. Ramaiya -

La passion, cet absolu désir qu'on ne peut jamais combler quand il a pour moteur l'absence de l'autre.
- Jean Royer - La main cachée

Ce que la voix peut cacher, le regard le livre.
- Georges Bernanos - Dialogue des carmélites
Les seuls beaux yeux sont ceux qui vous regardent avec tendresse.
- Coco Chanel -

Savoir qu'il n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
- Marcel Proust - A l'ombre des jeunes filles en fleurs
La tristesse va et vient comme les saisons.
- Diana Evans -

La vie n'est pas triste. Elle a des heures tristes.
- Romain Rolland -
L'imagination peint, l'esprit compare, le goût choisit, le talent s'exécute.
- Duc de Lévis - Maximes, préceptes et réflexions

L'amour fait songer, vivre, croire.
- Victor Hugo - Les contemplations
Toutes les batailles de la vie nous enseignent quelque chose même celles que nous perdons.
- Paulo Coelho - La cinquième montagne

Le jardin est une méditation à ciel ouvert, un secret révélé à qui le mérite.
- Ghislaine Schoeller - Marie d'Ispahan
Y a t 'il une oreille assez fine pour entendre le soupir des roses qui fanent ?
- Arthur Schnitzler -

Entre les désirs et leurs réalisations s'écoule toute la vie humaine.
- Arthur Schopenhauer -
On voit tellement de choses lorsqu'on ferme les yeux.
- Dominique Levy-Chédeville - Gaspard de la nuit et des étoiles

Nul ne rencontre deux fois l'idéal. Combien peu le rencontrent même une fois ?
- Oscar Wilde - Le portrait de Dorian Gray
Dans toutes les larmes s'attarde un espoir.
- Simone de Beauvoir - Les Mandarins

D'une joie même le souvenir a son amertume, et le rappel d'un plaisir n'est jamais sans douleur.
- Oscar Wilde - Le portrait de Dorian Gray
... Il faut savoir cacher sa peine sous le masque de tous les jours...
- Charles Aznavour - Il faut savoir
Les mains sont des symboles et parfois des révélations.
- Eve Belisle - Pension de famille
Il y a des mots qui pleurent et des larmes qui parlent.
- Abraham Cowley -

On a besoin des mains pour dire les choses que la parole ne traduit pas.
- Anne Hebert -Le torrent
Ce que la volupté a de délicieux, elle le reçoit de l'esprit et du coeur.
- Vauvenargues -

Une lettre c'est magnifique et précieux comme un morceau d'âme.
- Anne Dandurand - Petites âmes sous ultimatum
Sans vos gestes, j'ignorerais tout du secret lumineux de votre âme.
- José Ortega Y Gasset -

La vie est un sommeil, l'amour en est le rêve. Et vous aurez vécu, si vous avez aimé.
- Alfred de Musset -A quoi rêvent les jeunes filles
Ce sont mes amis qui m'ont fait aimer la vie. Ils me rendent meilleur à mesure que je les trouve meilleurs eux-mêmes.
- Jacques Chardonne -
La sagesse fait durer, les passions font vivre.
- Chamfort -
Je puis regretter d'avoir menti, d'être la cause de ruines et de souffrances mais fussé-je sur le point de mourir, je ne pourrais me repentir d'avoir aimé.
- Graham Greene - Le fond du problème
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu.
- Chamfort -
On peut sécher ses larmes, mais son coeur jamais.
- Marguerite de Valois -

La passion est un ouragan, quelque chose de sublime qui précipite le désastre. C'est une histoire qui se termine toujours mal.
- Tahar ben Jelloun - L'auberge des Pauvres
N'oubliez pas, on vit juste pour quelques rencontres.
- François Cheng -

L'absence est une ride du souvenir. C'est la douceur d'une caresse, un petit poème oublié sur la table.
- Tahar ben Jelloun - Moha le fou, Moha le sage
Le plus beau des lendemains ne nous rend pas la veille.
- Proverbe français -

La lecture, charmant oubli de vous-mêmes et de la vie.
- Rivarol - Rivaroliana

Comme sont subtils et nombreux, et lourds à porter, nos fourvoiements, nos pensées secrètes, nos espérances inavouées, les gestes que nous attendons d'autrui, ceux que nous retenons,les mots que nous voulons entendre, ceux que nous entendons et ceux qui n'ont pas été dits.
- Alice Ferney - La conversation amoureuse
Les rêves sont les clés pour sortir de nous mêmes.
- Georges Rodenbach - Le règne du silence (Au fil de l'eau)
On donne facilement des conseils, ça amuse beaucoup celui qui les donne et ça n'engage à rien celui qui les reçoit.
- A.Karr -
L'absence est le plus grand des maux.
- Jean de la Fontaine - Les Fables

Le bonheur c'est du chagrin qui se repose.
- Léo Ferret -

Aimer et être aimé sera la plus grande affaire de toute notre vie.
- Jean-Jacques Rousseau -
C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin.
- Marcel Achard -

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.
- Gustave Flaubert - 

 

 


Mys annonce
L'alchimie secrète d'une collection
Exposition de la collection printemps-été 1992 d'Azzedine AlaÏa à la Galerie Azzedine Alaïa à Paris (4e) jusqu'au 6 janvier 2019
en savoir +
Picasso, l'atelier du Minotaure
Exposition au Quai Albert Besson à Evian (74) jusqu'au 7 octobre
en savoir +
Luskañ, faire ensemble
Exposition à la Galerie École de Broderie d'Art Pascal Jaouen à Quimper (29) jusqu'au 14 septembre
en savoir +
Haute dentelle
Exposition à la Cité de la dentelle et de la mode à Calais (62) jusqu'au 6 janvier 2019
en savoir +
#Réinventer la dentelle
Exposition au Musée des dentelles et broderies à Caudry (59) jusqu'au 16 septembre
en savoir +
Les Bigoudens marchands & faiseurs de mode (1750-1900)
Exposition au Musée bigouden à Pont-l'Abbé (29) jusqu'au 4 novembre
en savoir +
Jardins pérennes
Domaine de Chaumont-sur-Loire -Prés du Goualoup- à Chaumont-sur-Loire (41) jusqu'au 4 novembre
en savoir +
Du rouge garance au bleu horizon
L'Art Textile revisite la Grande Guerre.
Exposition à La Manufacture Bohin à Saint Sulpice sur Risle (61) jusqu'au 29 juillet
en savoir +
L'excellence normande
Exposition de dentelles anciennes à La Maison des dentelles à Argentan (61) jusqu'au 3 novembre
en savoir +
Le cabinet de curiosités
Exposition d'art contemporain -Marjolaine Savador-Morel à La Maison des dentelles à Argentan (61) jusqu'au 3 novembre
en savoir +
Vive la mariée - L'histoire en costumes-
Exposition au Château de Champs-sur-Marne à Champs-sur-Marne (77) jusqu'au 12 septembre
en savoir +
Jolies Ornaises, dentelles jumelles d'Alençon et d'Argentan
Exposition au Musée des beaux-arts et de la dentelle d'Alençon à Alençon (61) jusqu'au 4 novembre
en savoir +
Au fil du siècle, 1918-2018 -Chefs d'oeuvres de la tapisserie-
Exposition au Mobilier national -Les Gobelins- à Paris (13e) jusqu'au 23 septembre
en savoir +
Raymond Depardon -Traverser-
Exposition à l'Espace Lympia à Nice (06) jusqu'au 16 septembre
en savoir +
Conte de fées
Exposition au Centre national du costume de scène à Moulins (03) jusqu'au 16 septembre
en savoir +
"La nature du pli"
 Exposition de Simone Pheulpin au Domaine de Chaumont-sur-Loire à Chaumont-sur-Loire (41) jusqu'au 4 novembre
en savoir +
Tireurs de fils -Broderies bretonnes-
Exposition au Musée des coiffes et traditions à Les Ponts-de-Cé (49) jusqu'au 30 septembre
en savoir +
Rêves stellaires
Julien Salaud tisse sa toile à l'Abbaye de Bon Repos à Bon-Repos sur Blavet (22) jusqu'au 31 octobre
en savoir +
Sheila Hicks "Sens dessus dessous"
Exposition au Domaine de Chaumont-sur-Loire à Chaumont-sur-Loire (41) jusqu'au 4 novembre
en savoir +
Yokoso -Bienvenue au Jpon -Entre traditions et modernité-
Exposition au Parc de Wesserling -Ecomusée textile à Hussereau-Wesserling (68) jusqu'au 30 décembre
en savoir +
Silhouettes
Exposition au Musée de la mode à Albi (81) jusqu'au 30 décembre
en savoir +
L'empire des roses -Chefs d'oeuvres de l'art persan du 19e siècle-
Exposition au Musée du Louvre-Lens à Lens (62) jusqu'au 23 juillet
en savoir +
"Apparitions"
Exposition de photographies de Christine Mathieu à la Cité de la dentelle et de la mode à Calais (62) jusqu'au 24 février 2019
en savoir +
Margiela : les années Hermès
Exposition au MAD (Musée des Arts Décoratifs) à Paris (1er) jusqu'au 2 septembre
en savoir +
Marie Cassat
Une impressionniste américaine à Paris - Exposition au Musée Jacquemat-André à Paris (8e) jusqu'au 23 juillet
en savoir +
Peintures des lointains
Exposition au Musée du Quai Branly à Paris (7e) jusqu'au 6 janvier 2019
en savoir +
Emmanuelle Rybojad : Exposition lumineuse
Exposition au Royal Monceau à Paris (8e)
en savoir +
L'amour de A à Z
Exposition au MuCEM à Marseille (13) jusqu'au 27 août
en savoir +
Papiers peints du futur
Exposition au Musée du papier peint à Rixheim (68) jusqu'au 31 décembre
en savoir +
Bal(l)ade
Exposition au Musée de l'impression sur étoffes à Mulhouse (68) jusqu'au 30 septembre
en savoir +
Caro/Jeunet
Exposition à La Halle Saint Pierre à Paris (18e) jusqu'au 31 juillet 2018
en savoir +
L'histoire en costume - L'élégance au XVIIIe siècle
Exposition au Château de Champs-sur-Marne à Champs-sur-Marne (77) jusqu'au 2 novembre
DMC l'art du fil
-Histoire, actualités, Regards d'artistes- Exposition à l’Écomusée textile du Parc de Wesserling à Husseren-Wesserling (68) jusqu'au 30 décembre 2019
en savoir +

Mys et les livres

Mys et la musique
par Mys le mercredi 20 juin 2018 15:43
Le cadre bucolique, le parfum enivrant des roses Centifolia qu'il est permis de ramasser, le son du galoubet et du tambourin qui accompagnent la cueillette, les dentelles, costumes, capelines et fichus... font que chaque année je reviens enchantée de cette parenthèse.























par Mys le mercredi 20 juin 2018 12:30
Je m'aperçois que je vous ai extrêmement peu parlé de roses durant ces 2 derniers mois.

Ais-je besoin de préciser que ce n'est pas un oubli mais simplement un grand retard dans la rédaction de mes billets ?!



La floraison des Centifolia a été cette année exubérante et abondante j'ai donc tenté la gelée de pétales de roses, une production quasi confidentielle, 4 pots en tout et pour tout.



C'est délicieux, en fait on déguste le parfum de la Centifolia
par Mys le lundi 23 avril 2018 13:33
" En avril ne te découvre pas d'un fil " suggère l'adage pourtant ces jours derniers si nous étions restés couverts nous aurions frôlé le coup de chaleur : 28° l'après-midi, un soleil ardent et une chaleur digne d'un mois de juillet !

Les choses ont l'air de se nuancer aujourd'hui, moins chaud, moins beau ; un très agréable temps de saison.

Le jardin a revêtu ses habits de verts printaniers, l'herbe pousse à vue d’œil,



Sénateur Lafolette et glycine embaument,



les Centifolia n'ont pas attendu mai pour éclore,





vigne, fraisiers et fruitiers promettent de savoureuses cueillettes.









Une huppe a fait une halte dans ce paradis verdoyant.



Une nouvelle orchidée au parfum pénétrant et doucereux, l'orchis bouc a vu le jour, victime d'une tondeuse inattentive elle fini de s'épanouir dans un vase...





Un nouvel abricotier a été planté, les aromatiques sont en place...







L'air est empli de douceur tiède et de trilles du matin au soir.

Saison extraordinaire et insouciante...
 
par Mys le dimanche 29 octobre 2017 10:53
Quelques nouvelles de mes tubéreuses.



Grâce à la clémence du temps et malgré le vent et la fraicheur des nuits les hampes ont fleuri.



Le parfum est moins tenace mais il est toujours envoutant...
Cette floraison tardive fut un étonnant cadeau...

je vous offre -en prime- une fleur de jasmin ; lui aussi poursuit sa floraison tellement plus belle que durant l'été !



par Mys le mardi 12 septembre 2017 09:21
Une visite de l'exposition estivale dédiée au couturier-parfumeur Christian Dior








Une promenade entre parfums célébrissimes et robes magnifiques...



Diorissimo






J'adore






Échantillon de broderie (organdi, paillettes, strass)
René Bégué, dit Rébé


"Miss Dior est né de ces soirs de Provence traversés de lucioles où le jasmin vert sert de contrechant à la mélodie de la nuit et de la terre."





Robe Miss Dior, entièrement brodée (soie, mousseline, fleurs de soie) reprend les fleurs entrant dans la composition du parfum (gardénia, rose, jasmin sur une base de mousse de chêne et de ciste labdanum).


Un grand coup de cœur pour ce créateur qui parlait si bien des plantes à parfums et de notre terroir...

La Colle Noire, parfum hommage au territoire grassois et à sa fleur emblématique La Rose de Mai




  "Lorsque j'irai à Callian, je ne manquerai pas de monter à Cabris car je serai heureux de vous voir et je sais que vous habitez un véritable paradis."

par Mys le dimanche 13 août 2017 00:00
Le village d'Auribeau sur Siagne a offert ce dimanche un écrin à une des Précieuses de l'été : La Tubéreuse.











Étant donné que les miennes cette année sont restées à l'état de feuillage je me suis offert une belle hampe fleurie et quelques nouveaux bulbes.



Cette Fleur est incroyable, discrète la journée, elle exhale son tourbillon de parfum le soir venu ; c'est incomparable et enivrant,

j'adore...

par Mys le lundi 29 mai 2017 13:44
Un fois l'an Opio fête la Rose de Mai.







Là, sous les oliviers s'improvisent des danses guidées par le tambour et le galoubet, musiciens et danseurs du groupe Lei Messuguié offrent le spectacle puis nous guident jusqu'au champ de roses pour une cueillette partagée.













La cueillette commence dans la bonne humeur, les habitués initient les novices ; certains s'émerveillent de la beauté de cette rose, d'autres se délectent de son parfum poivré bref tout ce petit monde partage un moment convivial propice aux confidences ; confidences des anciens sur leur vie, confidences de recettes à base de roses...

Ça papote, ça rit, ça s'interpelle, un vrai bon moment !

 





par Mys le lundi 22 mai 2017 12:09
La campagne grassoise recèle des trésors à découvrir comme cette ancienne propriété  préservée, entretenue et choyée par les propriétaires, 2 passionnés intarissables sur leur jardin.







Différents jardins et ambiances se succèdent sur cette campagne immense, calades, restanques, treilles et bassins rappellent le temps d'avant.











L'étonnement est permanent tant par les végétaux et leur mise en valeur que par les détails qui se découvrent au hasard du regard.







Mon seul regret fut de ne pas avoir pu profiter de la floraison exubérante des pivoines, cela me donne une bonne raison d'y revenir l'an prochain (je choisirai mieux la date !).





Remarquablement accueillis, cette visite fut un moment délicieux entre découvertes botaniques et contemplation.



par Mys le mercredi 17 mai 2017 14:35
Mes 2 frêles petits rosiers Centifolia m'offrent cette année une floraison généreuse.
Chaque jour je m'enivre du parfum de ces Précieuses que j'apprécie tellement.



Grâce à une recette simple trouvée dans un magazine je me suis laissée tenter par la réalisation d'eau de Rose.





Moment jubilatoire lorsque l'eau rose goutte à travers le filtre et que le parfum qui s'en échappe est semblable en tout point à celui de la rose épanouie.



Sublime !



par Mys le mardi 16 mai 2017 12:03
Lorsque les thyms et les euphorbes épineuses décident de fleurir de concert le paysage s'habille de rose et de jaune, l'air tiède s'emplit d'un parfum de miel. Il fait bon



Abeilles et boudons s'étourdissent de pollen.



Là-haut c'est un peu mon Paradis...



par Mys le mardi 25 avril 2017 13:14
Durant le mois d'avril se déroule le Festival des Jardins de la Côte d'Azur, cette 1ère édition "Éveil des sens" a vu la création de 10 jardins éphémères dans 5 villes des Alpes-Maritimes et l'organisation de nombreuses manifestations autour des jardins.
Je ne pouvais que saisir cette opportunité de visites et de découvertes.



A Grasse les 2 jardins éphémères sont installés dans le jardin de la Villa Fragonard.

"Fragrances naturelles" est une très jolie mise en scène axée sur la parfumerie avec orgue à parfums, flacons, végétaux...


















Couleurs et senteurs, une création très symbolique pour Grasse que j'ai beaucoup aimé.


"Dansité" est une déambulation toute en courbes, mouvements et légèreté entre graminées aériennes et jasmins odorants.












par Mys le mercredi 19 avril 2017 13:42
A vos marques, prêts, plantez...



La métamorphose du jardin en ce Printemps magnifique est un ravissement, ça faisait longtemps que je n'avais pas pris autant de plaisir à mettre couleurs et senteurs au jardin, je ne sais ce qui a déclenché cette sensation de sérénité mais je vis cette renaissance comme un bienfait et comme un cadeau, j'ai retrouvé l'envie, la volonté et la force de faire 1000 choses.
 
Un cycle s'est peut-être clos, un nouveau s'est ouvert je ne sais pas mais je profite à fond de tout ce qui s'offre à moi sans à priori et sans arrière-pensée.

 Enfin...



par Mys le mercredi 19 avril 2017 11:01
"...Plus les jours passent et plus j'ai envie de guetter la lumière, à plus forte raison si elle s'amenuise. Rester du côté du soleil."

Philippe Delerm - Le trottoir au soleil-



Dans la chaleur de ce doux printemps les Roses de Mai ont déjà déplissé leurs pétales.

Chaque année la floraison et le parfum enivrant de cette Précieuse me troublent, une immersion éphémère dans un océan de sensualité.

Une Madeleine de Proust personnelle...

par Mys le mardi 30 août 2016 10:21
Hier soir, alors que nous attendions  un peu de fraicheur c'est le parfum puissant et envoutant des tubéreuses plantées dans le jardin, qui s'est invité dans la maison par les fenêtres ouvertes.

Peut-être une alchimie entre le temps lourd d'une soirée d'orage et cette Reine du Soir.



Moment magique, j'adore ce parfum rare et ensorcelant, cette Précieuse me fascine...

La Tubéreuse

"... Née au-delà des Mers, dans des climats lointains, elle fut transportée des Indes sur nos bords par un Commerçant Français. Un noble citoyen de la Calabre lui donna un asile dans son jardin, et il enrichit d'abord Rome et l'Italie de ce trésor dont toute l’Europe ensuite se disputa la jouissance. Douée d'une admirable beauté, ces fleurs blanches exhalent une odeur délicieuse ; elle élève avec confiance son front qui ne le cède point à la neige en blancheur, et du haut de sa tige elle semble dominer au loin dans les Jardins.

Si les charmes de la Tubéreuse font naitre un tendre amour dans votre âme, que, de préférence à toute autre Fleur, votre main soigneuse la place dans un vase choisi, et la dérobe aux malignes influences du Ciel. Que votre maison serve d'asile à cette Fleur délicate et timide contre les insultes des vents et des orages, contre les feux dévorants de la Canicule. De quels soins n'est pas digne la Tubéreuse, elle qui mérita de nous être apportée des confins les plus reculés de l’Inde, et qui traversa les Mers pour se joindre aux fleurs qui décorent nos Jardins..."

René Rapin dit Père Rapin -Les jardins, poème en 4 chants- (1782)

par Mys le lundi 8 août 2016 10:20
Lorsque le soleil décline c'est le moment parfait pour partir au Doublier ramasser de la lavande.

Aussi loin que les yeux distinguent, des coussins de fleurs bleues illuminent le plateau.

La Nature s'apaise après une chaude journée d'été, tout est calme.







Ce spectacle soleil couchant est juste magnifique et vous n'avez pas encore tout vu, attendez de voir la suite...

Je ne sais pas pourquoi je vous sens impatients !




PS : Tout ça pour remplir quelques sachets confectionnés avec des chutes de tissus Souleaido (chics les sachets !!!!)

par Mys le lundi 27 juin 2016 09:38
Puisque tout refonctionne me revoilà parmi vous et j'en suis bien aise !

Nous étions encore au mois de mai, dans le petit village d'Opio




Une fête provençale,




des danses en costumes,










une ambiance festive pour célébrer la Rose de Mai








Un programme parfait pour un après-midi parfumé.




par Mys le mercredi 11 mai 2016 13:15
Avec pour thème Les Années Folles Grasse s'est parée de roses pendant 4 jours.




De jardins en gourmandises, de bouquets en créations, de pétales colorés en effluves parfumées La Belle a dévoilé ses charmes.





Et parce que les photos valent mieux que les mots je vous laisse admirer...


Une petite pause ?


Les créations florales de Rosnie Rayapin








Les Années Folles -version végétale-







Je n'ai qu'un seul regret.
Mai étant un mois de manifestations culturelles intenses et ne possédant pas le don d'ubiquité je n'ai pu admirer les animations costumées avec plumes, sautoirs et charleston.
Dommage...

par Mys le mercredi 27 avril 2016 13:54
Parfois il suffit de peu de choses pour embellir une journée.



La floraison des premières roses de mai est un de ces petits bonheurs fugaces.



Les pétales bohème de cette Précieuse éveille en moi une émotion olfactive extraordinaire.

Parfum subtil, allure de reine elle est ma passion éphémère du mois mai...




Les petits riens ne sont jamais insignifiants, la beauté foisonne dans l'infime.

Sylvie Germain-Petites scènes capitales-

par Mys le mardi 26 avril 2016 14:51
Voilà, voilà le jardin s'est paré de printemps.

Des touches colorées illuminent les 1001 nuances de vert.



Comme je n'ai taillé ni la glycine, ni le rosier Sénateur Lafolette la pergola s'est enguirlandée d'un fouillis ravissant et spectaculaire au parfum enivrant.

Ce désordre me plait, j'obtiens enfin  l'effet que je recherchais en plantant ces 2 là à côté !







Je ne me lasse pas d'admirer cette nature redevenue exubérante.





Le massif de sauge officinale est redevenu le terrain de jeux d'ailés en tous genres.
 Ça bourdonne et ça volète à tout va...



par Mys le jeudi 21 janvier 2016 11:41
 Le Mimosa



"... Chaque branche de mimosa est un perchoir à petits soleils tolérables, à petits enthousiasmes soudains, à joyeuses petites embolies terminales... Il est réjouissant de voir un être en développement aboutir par un si grand nombre de ses extrémités à de pareils succès.
Comme dans un feu d'artifice réussi les fusées se terminent en éclatement de soleil.
Le mimosa parle d'or..."


Francis Ponge -La rage de l'expression-

  

Très en avance cette année, cela fait plus d'un mois qu'il illumine les collines, les soirées les plus tièdes s'emplissent de son doux parfum de miel et la journée abeilles et bourdons butinent à qui mieux mieux.




par Mys le mardi 25 août 2015 14:14
Il y a longtemps, du temps où j'étais jeune et belle (!) j'ai été charmée et enchantée par un parfum envoutant au réséda, ma vie faisant j'ai cherché sans succès à retrouver cette essence car ma mémoire en a conservé l'odeur subtile.

Faute de parfum à déposer sur ma peau j'ai réalisé des semis de graines de réséda odorant trouvées sur le Net



et quelques fleurs sont venues récompenser ma persévérance !



Autrefois cultivée à Grasse et dans la Vallée de La Siagne comme plante à parfum le réséda n'a ni la beauté ni la prestance de ses consœurs, elle passerait presque inaperçue si à la tombée du jour elle n'exhalait un parfum doux et suave qui pour moi ressemble à la violette.

Aujourd'hui plus aucune trace de cette culture et rien dans mes lectures pour expliquer son abandon.
Beaucoup d'archives du XIXème siècle mais peu d'écrits récents, à croire que cette plante à parfum à été complètement oubliée !


Réséda, plante gracieuse,
Dans ta corolle vaporeuse
Vient te bercer chaque brise du soir ;
Son haleine que tu parfumes,
Sous tes fleurs glisse dans les brumes ;
Comme l'encens à travers l'encensoir

Alex. Guérin
Emma Faucon
 
-Nouveau langage des fleurs, 1860-
par Mys le mardi 4 août 2015 13:10
Une mer de nuages dissimule La Côte



alors qu'une mer bleu lavande inonde le Plateau du Doublier.



Il est tôt pourtant butineuses et  papillons sont déjà à l'ouvrage et s'enivrent de lavande fine.







Des plumes végétales volètent sous la légère brise...



Tout est calme dans ce jardin sauvage, il suffit de froisser les hampes fleuries pour que l'air s'emplisse de parfum singulier.



Pour un temps laissons derrière nous chaleur et brouhaha pour profiter de ces heures matinales entre rocailles et herbes folles...

par Mys le vendredi 24 juillet 2015 11:26
Le Plateau de Valensole et les environs du Lac d'Esparron m'ont offert cette année encore un paysage de carte postale de Provence.





Chaque début d'été j'espère secrètement traverser ces lieux au meilleur moment pour découvrir au détour d'un virage un horizon bleu lavande et des immensités de soleils aux cœurs fauves.





Contraste saisissant entre le bleu  et l'ocre  amplifié par l'étendue et l'agencement des champs.
Comment rester insensible à cette mer parfumée qui semble se perdre à l'infini ?





Et que dire du joyeux fouillis offert par les champs de tournesols, certains font leur fiers, d'autres ne sont pas encore fleuris... pourtant tous ensemble leurs têtes tournées vers le soleil ils illuminent le paysage de leur couleur éclatante.



Même si ça fait cliché je ne m'en lasse pas, c'est un de ces petits bonheurs que j'affectionne !

par Mys le vendredi 29 mai 2015 10:53
Je rêvais d'avoir le privilège de cueillir la Rose Centifolia un matin de mai...
Voilà qui est fait !



Accueillis au Jardin de la Bastide par Michelle Cavalier, conteuse intarissable, nous avons appris le geste et déposé cette fleur éphémère et délicate dans nos tabliers...



Ce moment de partage qui peut paraitre anodin, enveloppé par le parfum enivrant et envoutant de cet océan de pétales métamorphose l'instant en une parenthèse unique et privilégiée qui apaise le Corps et l'Âme...



Le Jardin de la Bastide c'est aussi un jardin de senteurs, de plantes médicinales et un havre de paix...






par Mys le mercredi 27 mai 2015 13:13
Le temps d'un week-end de mai Les Roses s'invitent à Grasse...



Les salons de la Villa-Musée Fragonard rénovée sublimés par les compositions florales, alliance réussie de l'ancien et du contemporain







Le Jardin des Plantes transformé en pépinière colorée



Le parfum de La Centifolia à nul autre pareil






La balade dans les rues de cette ville qui m'a vu naître et à laquelle je suis attachée sous une brumisation parfumée à la rose









Les fontaines fleuries


La fontaine de la Place aux Aires


La fontaine du Thouron


La fontaine du Palais des Congrès

Les coiffures végétales insolites de Christophe Pavia -sculpteur capillaire, dompteur de crinière et magicien du cheveu- !



La roseraie parfumée du Cours



Un après-midi -détente- enthousiasmant avec une pause fougassettes et une halte chez Nadou Création, un tout petit magasin au choix de bijoux fantaisie incomparable, j'adore leurs bracelets...


par Mys le mardi 19 mai 2015 11:09
Il reste toujours un peu de parfum à la main qui donne des roses
Confucius






par Mys le lundi 2 mars 2015 14:43
Il a suffit d'une promenade dans les oliviers de mon enfance pour qu'une grande bouffée de souvenirs me revient en mémoire.
Tapies dans l'herbe verte de minuscules violettes m'attendaient.



Patiemment une à une je les ai cueillies pour en faire un petit bouquet rond serti de feuilles de lierre comme je les confectionnais avec ma maman lorsque j'étais petite fille...



Le nez dans ce bouquet, une étrange nostalgie s'est emparée de moi  alors que je n'ai jamais beaucoup aimé leur odeur doucereuse.

Les lieux de mon enfance vont devenir les lieux d'enfance de Nathan, il pourra gambader, se rouler dans l'herbe, grimper dans les oliviers, cueillir des violettes et de anémones sauvages, écouter les merles qui se cachent dans les haies...
il y sera heureux.



par Mys le mardi 10 février 2015 14:24
Hop hop, un peu de courage que diantre !
Voilà ce que je me suis dit afin de me motiver pour sortir de ma léthargie...
Tempête de ciel bleu, douceur quasi printanière et me voilà partie pour une p'tite virée dans les mimosas...










L'or pur des mimosas

Printemps, ramène nous leur folle floraison
Leur cascade agitée au vent de déraison,
Leur duvet de poussin à l'ombre des dentelles
De feuilles, caressées par la brise nouvelle...


Michèle Corti
Marcek

par Mys le mercredi 24 septembre 2014 13:34
Si on m'avait dit qu'un soir entre chien et loup, un tablier noué autour de la taille je cueillerai les précieuses fleurs de tubéreuses dans la campagne grassoise...



  "Vivez un temps de découverte et de cueillette partagée, pour redécouvrir ces gestes ancestraux et vivre le parfum vivant, envoutant de cette fleur mythique "
Ce sont ces mots d'invitation qui m'ont donné envie de me lancer !



C'est au Jardin de la Bastide au Plan de Grasse sur la propriété familiale que Michelle Cavalier nous accueille et nous conte avec passion sa vie au milieu de ses plantations de fleurs à parfum avec lesquelles elle élabore eaux florales, concrètes...
Elle nous initie à la cueillette de cette envoutante fleur blanche dont le parfum puissant embaume l'atmosphère ; le geste est aisé, le tablier se remplit, l'air est frais, pas de bruits ou de lumières parasites, la nuit tombe peu à peu.
 L'instant est précieux et assez irréel...



"On ne peut garder ces savoir-faire pour soi, pour qu'ils continuent à vivre il faut les partager".
 C'est le message que j'ai retenu et auquel j'adhère totalement.



Au retour la hampe fleurie offerte embaume ma voiture, mes mains et mon tee-shirt sont imprégnés de son odeur capiteuse et étourdissante...

Une expérience unique pour une fleur unique.


par Mys le lundi 25 août 2014 12:48
Voici les Belles qui ont accompagné de leur parfum mon été...



Quelques  immortelles cueillies à Saint-Cézaire , de la vraie lavande du Lachens



Des brassées de lavandin accompagnées de leurs Butineuses



Un géranium rosat aux feuilles odorantes


 
  Et enfin la tubéreuse, précieuse du soir au parfum tellement...
Non je ne vais pas recommencer,  je vous en ai déjà tellement parlé... pourtant comment résister !
Originaire de l’Île de Ceylan, elle séduit par la beauté de ses fleurs blancs-rosé.
Son odeur enivrante peut causer la mort si on la respire trop...

...Et ma vue enchantée
Fixe la tubéreuse à feuille argentée ;
Que son baume est flatteur, mais qu'il est dangereux !
Ainsi toujours du sort les décrets rigoureux
Mêlent quelqu'amertume aux plaisirs de la terre. 
 
Jean-Antoine Roucher -Les mois, poèmes en douze chants 1779-

Et point de jasmin me direz-vous?
 Eh bien pas une seule fleur jusqu'à aujourd'hui ; un coup de vent chaud a brûlé les boutons prêts à éclore et depuis il n'est pas très vaillant,  peut-être vais-je devoir en changer...

par Mys le lundi 16 juin 2014 19:05
C'est par un message que j'ai été prévenue :
"C'est pile le bon moment pour cueillir le tilleul, si le cœur t'en dit !"



Aussitôt dit, aussitôt partie...

Le grand arbre embaume l'air d'un parfum sucré, les abeilles s'enivrent de pollen, le feuillage procure une ombre bienfaisante.



Perchée sur mon échelle je remplis mon panier, toutes ces fleurs sont la promesse de nuits paisibles, du moins je l'espère...



par Mys le mardi 10 juin 2014 14:55
Au cœur de la pivoine blanche
ce n'est pas une couleur
mais le souvenir d'une couleur
ce n'est pas une odeur
mais le souvenir d'une odeur*.




La pivoine
Et cette rougeur en nous qui précède la pensée*.




Je suis venu du bout du monde
pour savoir ce qui se cache de rose au fond des pivoines blanches de Hasédéra*.




Au centre de la pivoine une abeille noire qui rentre et ressort avec volupté le dard suprême de son corselet*.



Une pivoine aussi blanche que le sang est rouge*.



*Paul Claudel -Cent phrases pour éventails-

par Mys le lundi 26 mai 2014 14:46


"...Le travail du paysan y est réglé (-sur la bande de terre lumineuse qui s'étend de Cannes à Nice-) sur une sorte de calendrier uniquement floral, où dominent en mai et juillet, deux adorables reines : la Rose et le Jasmin. Autour de ces deux souveraines de l'année, l'une couleur d'aurore, l'autre vêtue d'étoiles blanches, défilent, de janvier à décembre, les innombrables et promptes Violettes, les tumultueuses Jonquilles, les Narcisses naïfs, à l’œil émerveillé, les Mimosas énormes, le Réséda, l’Oeillet  chargé de précieuses épices, le Géranium impérieux, la Fleur d'Oranger tyranniquement virginale, la Lavande, le Genêt d'Espagne, le trop puissante Tubéreuse et la Cassie...



Il est d'abord assez déconcertant de voir les grands rustres épais et balourds, que la dure nécessité détourne partout ailleurs des sourires de la vie, prendre ainsi les fleurs au sérieux, manier soigneusement ces fragiles ornements de la terre, accomplir une besogne d'abeille ou de princesse et ployer sous le faix* des Violettes ou des Jonquilles. Mais l'impression la plus frappante est celle de certains soirs ou de certains matins de la saison des Roses ou du Jasmin. On croirait que l'atmosphère de la terre vient de subitement changer, qu'elle a fait place à celle d'une planète infiniment heureuse, où le parfum n'est plus, comme ici-bas, fugitif, imprécis et précaire, mais stable, vaste, plein, permanent, généreux, normal, inaliénable..."

Maurice Maeterlinck
- L'intelligence des fleurs-



Ces mots subtils et poétiques m'emportent dans l'univers olfactif de ces Précieuses qui rythment les saisons au gré de leurs floraisons.

Tout est juste, délicat, une plongée dans des souvenirs plus ou moins lointains et un attachement à ce coin du Sud où je suis née et où je vis toujours.



*faix : fardeau, poids

par Mys le mercredi 21 mai 2014 10:19
En ce joli mois de mai, les roses foisonnent dans les Jardins du MIP et offrent une palette infinie de couleurs panachée de verts printaniers.









L'air tiède est enveloppé d'un parfum de Rose de mai.


Je ne m'en lasserai jamais...

Les œuvres éphémères de Cathy Cuby réalisées à partir d'éléments naturels (écorces, bois, graines...) jalonnent les lieux et se fondent dans le paysage.


Bambous
Ces sculptures végétales posées en hauteur au milieu de lavandes offrent au regard un environnement différent suivant l'angle de vue, elles s'ouvrent sur un panorama à 360°.
 J'ai adoré


Essaim


Promeneurs

r
Tentacules


Bulles flottantes
Portées par l'eau au milieu des nénuphars et des grenouilles.

Tout est en harmonie.
C'est reposant...

par Mys le lundi 19 mai 2014 16:37


Est-ce moi qui devient difficile ou ?...
Cette année, je ne me suis pas enthousiasmée pour Exporose, non à cause de la qualité et du soin portés à la décoration et aux compositions présentées mais par le fait que cela se déroulait sous un chapiteau (la Villa Fragonard étant en travaux). A mon goût le cadre est essentiel pour ce genre de manifestation...













Par contre déambuler dans Grasse fut comme d'habitude un vrai plaisir, avec ses visites et sa gourmandise incontournables : musées et fougassettes !, les rues sont brumisées d'eau parfumée à la rose et les chaises longues de la Place du 24 août invitent à une petite halte sympathique avec le regard qui embrasse l'immensité de la campagne grassoise.





Un vrai retour aux sources...

par Mys le jeudi 15 mai 2014 12:30
La fleur

"...Pour bien juger de sa puissance d'allégresse et de beauté, il faut habiter un pays où elle règne sans partage, comme le coin de Provence, entre la Siagne et le Loup, où j'écris ces lignes. Ici, vraiment elle est l'unique souveraine des vallées et des collines. Les paysans y ont perdu l'habitude de cultiver le blé, comme s'ils n'avaient plus qu'à pourvoir aux besoins d'une humanité plus subtile qui se nourrirait d’odeurs suaves et d'ambroisie. Les champs forment qu'un bouquet qui se renouvelle sans cesse, et  les parfums qui se succèdent semblent danser la ronde tout autour de l'année azurée. Les Anémones, les Giroflées, les Mimosas, les Violettes, Les Œillets, les Narcisses, les Jacinthes, les Jonquilles, les Résédas, les Jasmins, les Tubéreuses envahissent les jours et les nuits, les mois d'hiver, d'été, de printemps et d'automne.

 Mais l'heure magnifique appartient aux Roses de Mai. Alors, à perte de vue, du penchant des coteaux aux creux des plaines, entre des digues de vignes et d'oliviers, elles coulent de toutes parts comme un fleuve de pétales d'où émergent les maisons et les arbres, un fleuve de la couleur que nous donnons à la jeunesse, à la santé et à la joie..."

Maurice Maeterlinck -L'intelligence des fleurs-



Au hasard de mes lectures j'ai découvert cet ouvrage dans lequel des passages dignes d'un botaniste érudit décrivent les subtilités des fleurs pour assurer leur survie mais surtout j'y ai déniché deux évocations qui me parlent au cœur, en effet elles dépeignent le coin (au sens large) où je vis et le travail de la Terre et des Fleurs.
 Vous avez sans doute senti au fil des billets combien je suis attachée à ces choses là !
Bien sûr certaines n'y sont plus cultivées et tout n'est plus comme en 1907 mais l'Esprit et le Savoir-Faire ont perduré.



par Mys le mardi 13 mai 2014 11:07


Rose, éparpille tes pétales


Sans bruit,
ils tombent,
petite tache de couleur
bien rangée sur le sol,
bien jonchée sur le sol,
sous la tige nonchalante
qui les laissa s'échapper.

Elle n'en pouvait plus
de garder leur beauté.

Doux, colorés, soyeux,
ils flétriront calmement,
sans perturber l'air du temps.

La rose a perdu
ses tutus froufroutants,
gloire de son moment
quand elle dansait le lac des cygnes.

La lumière s'est enfuie
de sa robe d'apparat
la lumière s'est enfuie
de sa gorge voluptueuse.

La vie
Ainsi faite
Que chacun nait
Brille
S'élève
Fane
Et meurt.


Carole Radureau



par Mys le jeudi 24 avril 2014 13:57
N'étant plus à une surprise près en ce doux printemps ce n'est pas du chocolat que j'ai découvert dans mon jardin pour Pâques mais du muguet !

Une farce des cloches, un 1er avril en retard ou une erreur de livraison, que sais-je ?

Toujours est-il que ces clochettes blanches si odorantes m'ont ravie...



Peut-être bien  qu'avec tous ces décalages nous aurons des châtaignes au mois d’août, comme certains le laissent entendre !!!

par Mys le mardi 15 avril 2014 12:57
Rosa Centifolia a profité de la douceur du temps, elle a déplissé ses pétales sans attendre le mois de mai...

Une touche de rose dans la verdure printanière et un parfum subtil dont je ne me lasse pas.



par Mys le mercredi 12 mars 2014 10:38
Sous des arches de mimosas odorants les asperges sauvages sont déjà là avec je pense, presque un mois d'avance.
Un avant goût de printemps !



Premier round de cueillette dimanche, deuxième hier après-midi.
Presque un parcours du combattant que cette quête, sur un terrain escarpé et accidenté des salsepareilles géantes, des argeras acérés, des troncs de mimosas secs, cassants et enchevêtrés. Un piège à chaque pas...



De plus il serait judicieux que je me souvienne pour la prochaine fois qu'il est préférable de partir les cheveux attachés pour éviter de revenir la tignasse hirsute et que le port de chaussettes hautes est fortement recommandé, en effet le bas de mes jambes semble avoir rencontré un félin féroce !

En y réfléchissant bien cueillette de champignons et d'asperges même combat !

Des désagréments vite oubliés devant mon panier bien rempli.



par Mys le vendredi 24 janvier 2014 11:18



Les premiers pompons des mimosas illuminent de jaune d'or le vert de mes collines ;  exubérance de douceur, toucher de velours, odeur sucrée, ce rayon de soleil végétal revigore après les caprices du temps de la semaine dernière.



par Mys le mercredi 28 août 2013 14:39
Mes précieuses parfumées ont embaumé mon été.



Tous les matins j'ai soigneusement cueilli les fleurs de mon jasmin afin qu'elles se renouvellent le lendemain, et tous les soirs (ou presque) à la tombée du jour je me suis enivrée du parfum capiteux et voluptueux de mes tubéreuses ; une bonne année,  4 ont fleuri sur une trentaine de bulbes plantés !! ;  à ce moment de la soirée l'air tout entier s'enveloppe de ses effluves suaves.



J'aime cette fragrance et la rareté de cette délicate me pousse à la choyer plus que de raison, consciente de posséder quelque chose de particulier,  je la regarde fleurir et c'est un vrai plaisir.


La tubéreuse

Un jardin fait plus mal encor que la musique.
Lorsque le beau matin reluit d'ardeur physique
La senteur des rosiers jette des fils si chauds
Qu'on entend grésiller un doux bruit de fuseaux.
Les glycines en feu de tant d'odeur sont ointes
Qu'on les contemple en souriant, et les mains jointes.
Le lis tient un miel vert dans ses doigts écartés,
Et quelquefois, pendant la chaleur des étés,
L'arôme de l’œillet contre le rêve éclate
Comme une âpre fusée ou comme une sonate
Dont l'andante est si fort que les mains sur son cœur
On ne sait si l'on meurt de peur ou de bonheur...
Mais vous, force des nuits, feu d'argent, tubéreuse,
Reine des soirs puissants, cœur profond, chair heureuse
Dont le velours est fait de parfums condensés,
Vous, par qui le poumon soudain s'enfle et se creuse,
Abîme où vont venir s’exalter vos baisers,
Fleur humide d'ardeur, ô brulante pleureuse,
Aspersoir dont les brins sont des parfums tressés,
Comme vous absolvez dans la nuit langoureuse
Les âmes sans répit et les cœurs caressés.

Anna de Noailles -Les éblouissements-

par Mys le mardi 25 juin 2013 09:21
"...Faire une virée à deux..."
-Lilicub-

Je m'étais promis de retraverser le Plateau de Valensole pour voir les lavandes en fleur, voilà qui est fait...



Une immensité bien ordonnée de dômes légèrement bleutés (je suis venue disons... une semaine trop tôt !), des champs de blés ors (?) et verts à l'infini parsemés de coquelicots éclatants, des amandiers esseulés, un ciel d'ombre et de lumière...



Je sais, tout cela fait cliché mais c'est la belle image que je garde de cette parenthèse.


Cette escapade m'a ravie !

par Mys le jeudi 16 mai 2013 12:27



Comment résister à ces fleurs mousseuses, échevelées, tellement distinguées et avec autant de prestance ?



Sa métamorphose est extraordinaire lorsque de son bouton se déplie une multitude de pétales fripés qui se transforme en un pompon généreux et raffiné...





J'ai  redécouvert cette "belleza" il n'y a pas si longtemps, lorsque ma maman en a fait la "fleur fétiche" de son jardin.



... Il ne vous manquera que le parfum...


PS : je ne saurai trop vous conseiller si le cœur vous en dit le livre Rouge Pivoine de Jean-Luc Rivière et Pierre-Yves Nédélec avec les photographies de Michel Reuss, un ouvrage pour rêver...


par Mys le lundi 13 mai 2013 12:38


Hommage à Édith Piaf pour la 43ème édition d' Exporose à Grasse.

La silhouette de sa robe noire nous guide jusqu'à la Villa Musée Fragonard. Cette année point de compositions florales simplement de grandes vasques de roses ; c'est assez uniforme, un peu monotone sans vraie fantaisie à mon goût ; mais il y a le cadre, les peintures et les robes de Denis Durand...





Une jolie surprise nous attend pourtant dans le jardin, un coin dédié à la paresse est aménagé, chaises longues colorées,  brumisateurs d'eau parfumée à la rose et... soudain l'air s'emplit d'effluves de centifolia  -Le bonheur-



Au Palais des Congrès, derrière un rideau rouge se découvrent des bribes de la vie d’Édith Piaf, entre piano et partitions, entre musique et photographies, entre loge et objets cultes, une belle parenthèse...







Puis pour terminer cette après-midi de mai petite promenade au hasard de "mes inévitables" : Musée Provencal du Costume et du Bijou, Musée Fragonard, visite de la Cathédrale, redécouverte de la Place de la Poissonnerie (métamorphosée !), halte chez Venturini pour quelques fougassettes...



Tout ça sous le soleil et avec une température quasi estivale...


par Mys le vendredi 3 mai 2013 18:47
En moins de temps qu'il ne faut pour le dire mon jardin s'est métamorphosé en un univers de couleurs et de senteurs éphémères.



Dans un écrin de verdure grappes mauves de glycine,  roses ébouriffées, jasmin blanc nacré, iris au port altier jouent les stars et la chaleur (enfin là !) exacerbe leurs parfums sucrés et leurs notes épicées.



Enfin...

par Mys le samedi 6 avril 2013 20:11
Elle est pour moi un souvenir d'enfance, un plaisir que je continue à m'offrir chaque fois que je me rends à Grasse puisque sa fabrication a traversé les années ; elle, c'est la fougassette, une gourmandise d'une souplesse extraordinaire ressemblant à une fougasse (d'où son nom !) à la saveur et au parfum de fleur d'oranger, un bonheur gustatif et olfactif...

J'ai pour habitude d'en prendre 2, l'une pour la route, l'autre pour le goûter.

Si vous passez devant la petite boutique*, n'hésitez pas une minute poussez la porte et laissez vous tenter...



* Venturini, 1 rue Marcel Journet -Grasse-
par Mys le vendredi 1 février 2013 19:35


Profitant de la douceur du temps (20°C si, si c'est vrai) j'ai fait une ballade dans mes collines parées de jaune d'or et d'argent où se mêle parfum de mimosa et d’eucalyptus exacerbé par le vent chaud.



Ô gouttes de soleil, parures d'élégances
En duvet délicieux comme une joue d'enfant
Vous épandez sur nous la divine fragrance
Quand le vent si léger nous parle du printemps.

Mimosa, ton doux nom chantonne à notre oreille
Comme brise de mer ou murmure d'abeilles.
Aux terres du midi, tu offres ton décor
De feuillages légers aux belles grappes d'or.

Tu lances tes bouquets aux vieux murs des villages
De la Côte d'Azur, à l'accent si joli.
Tu ornes les cheveux, parfumes le corsage
De la belle Mireille ou bien de Magali.

Lorsque le jour s'en va et que le ciel se pare
De teintes safranées au couchant qui s'endort,
Tu rayonnes toujours, tel une immense tiare
Couronnant le pays des splendeurs de son or.


Michèle Corti
  -Le mimosa-




par Mys le jeudi 8 novembre 2012 13:27
Un air printanier flotte sur mon jardin




Chèvrefeuille et lilas sont en fleurs

J'ose espérer que cette floraison inattendue est due à la douceur et non "au chant du cygne" de mes arbustes.

Cette douceur du temps me fait regretter de devoir rentrer en fin d'après-midi lorsque le soleil se cache. Mais je sais que comme chaque année, brutalement le froid va s'installer et que nous plongerons les deux pieds dans l'hiver sans avoir eu de véritable automne... Ainsi vont les saisons dans le sud

par Mys le dimanche 9 septembre 2012 13:42
Une route centrale bordée de champs, une vue plane quasi à l'infini, je traverse le Plateau de Valensole...



C'est plat d'accord mais c'est beau même en cette fin de mois d'août.
Une succession de nuances dessine le paysage ; sous un ciel bleu effiloché de blanc avec un mistral impétueux, le vert-gris-argent des pieds de lavande, le bleu-mauve des jeunes plants, le jaune d'or des blés coupés, la couleur de la terre où affleurent des galets blancs,  parfois apparait une bâtisse près de laquelle les cyprès  ont pris "le sens du vent" et que dire de l'odeur tenace qui "s'évapore" des lavandes distillées...






Il se peut que mes mots ne soient pas justes ; ce n'est peut-être pas du blé, la bâtisse est peut-être une bastide ou un mas, les lavandes distillées ont peut-être un nom particulier et les lavandes sont peut-être du lavandin mais je vous ai  fait partager un moment personnel fort d'émotion visuel et olfactif...



J'y reviendrai, c'est certain, lorsque le Plateau se métamorphosera en une Immensité Bleue Parfumée...


par Mys le vendredi 24 août 2012 14:04
Je l'ai si souvent parcourue cette ville où je suis née, de mon enfance à maintenant  je ne l'ai jamais vraiment quittée.



Ses rues, ses places, ses fontaines, ses escaliers..., son histoire, tout m'est familier et pourtant au hasard d'une visite guidée écoutant d'une oreille distraite les explications générales je me suis laissée surprendre par des détails inconnus...



La fontaine révolutionnaire du Cours Honoré Cresp...



Les alambics ornant la façade de la Parfumerie Hugues Ainé



La fontaine de la cour d'honneur de l'Hôtel de Ville sculptée par Camille  Rabuis (1855) symbolisant la ville de Grasse et le rayonnement de la parfumerie avec les plantes emblématiques (tubéreuse, olivier, oranger, narcisse, rose et jasmin)




Un peu de couleur sur les façades



Quelques enseignes désuètes...

par Mys le lundi 21 mai 2012 16:08



Rose, rouge, jaune, blanche, panachée, pastel, mousseuse, altière,  en ribambelle... La Rose dans tous ses états.



Des mannequins habillés de fleurs, feuilles et pétales...
Rencontre de la mode et de la Rose.




Les salons de la Villa Jean-Honoré Fragonard métamorphosés en Roseraie...









Voilà la magie d'Expo Rose.




par Mys le samedi 12 mai 2012 15:46
Escapade aux Jardins du Musée International de la Parfumerie à Mouans-Sartoux à l'occasion de la Fête de la Nature.



Une plongée dans un océan de couleurs et de senteurs...

Le vert des feuillages contraste avec les tons rouges, roses, blancs, orangés des roses ; les pittosporum,  santolines, iris pallida, thyms mêlent leurs fleurs à leurs parfums.



Promenade sensorielle où tous les végétaux qui habitent ce jardin peuvent être admirés, touchés, froissés, cueillis voire même goutés...



Je dois avouer que j'y suis allée surtout pour la Rose de Mai, précieuse délicate, son parfum doux et légèrement épicé m'enivre et me fascine, près des cultures l'air est envahi  de sa senteur extraordinaire, la floraison est si éphémère qu'il faut profiter de l'instant...
Comme le jasmin,  cette Centifolia a sa place dans mon album de souvenirs d'enfance.
Un temps négligée, oubliée voire même abandonnée,  elle a été réhabilitée et des irréductibles la cultive à Grasse et dans ses hameaux ainsi qu' à Pégomas pour la parfumerie. Un vrai luxe.




par Mys le lundi 7 mai 2012 14:31
Exubérance parfumée

Vaporeuse et mousseuse
Toute de rose parée,
Voici La Belle de Mai

Cette sauvageonne exubérante et gracile
Laisse dans son sillage
Un bonheur parfumé...



par Mys le lundi 16 janvier 2012 17:20
Depuis Noël mes collines se sont parées de jaune d'or, le mimosa est en fleurs. Ces pompons aériens, duveteux et éclatants de soleil végétal sont-ils la promesse d'un printemps anticipé ?



Dans le langage des fleurs le mimosa symbolise délicatesse et sensibilité...



"Sur fond d'azur le voici, comme un personnage de la comédie italienne... poudré comme Pierrot, dans son costume à pois jaune, le mimosa..."
Francis Ponge -Le parti pris des choses-


par Mys le mercredi 11 janvier 2012 10:22


Un peu désuètes, un rien surannées mais pourtant si précieuses et délicates avec leurs gravures dorées.



D'inspiration art-déco,


baroque


ou romantico-kitsch,elles ont un charme fou.


Souvenirs d'eaux de Cologne, de fleurs d'oranger, de roses, de lavande, de jasmin....



Ces étiquettes anciennes de parfumerie rendent hommage à la "Belle Époque" de la parfumerie grassoise... ainsi qu'aux imprimeurs.
 
par Mys le samedi 29 octobre 2011 09:35
Un peu de douceur dans ce monde agité, je pense que ça va nous faire du bien...

Une petite crème à faire soi-même pour les jambes "peau de croco" et les mains (enfin, moi je l'utilise pour ça...).



Crème de jouvence à la rose*

- 2 càs d'huile d'amande douce
- 2 càc d'huile de jojoba
- 1 càc d'huile de rosier muscat
- 2 càc de cire d'abeille en granulés (j'ai acheté la cire en plaque chez mon apiculteur "favori" et je l'ai coupée en petits morceaux)
- 2,5 càc d'eau de rose
- 1 càc de glycérine (de préférence végétale)
- 4 gouttes* d'huile essentielle de rose ou de géranium Bourbon (moins onéreux !!!)
- 4 gouttes* d'huile essentielle de petit-grain bigaradier

Dans un bol placé au bain-marie verser les 3 huiles et la cire d'abeille
Laisser fondre à feu doux en tournant de temps en temps
Quand le mélange est limpide et homogène, retirer le bol du bain-marie
Ajouter hors du feu la glycérine, l'eau de rose et terminer par les huiles essentielles
Remuer pour bien homogénéiser
Verser dans votre contenant lorsque la crème est encore fluide, elle s'épaissit en refroidissant.



C'est un bonheur de senteur...

* Recette extraite de : Les secrets des plus belles femmes du monde -Sylvie Hampikian-

* Cette crème est à utiliser avec les précautions d'usage liées à la présence d'huiles essentielles


par Mys le jeudi 11 août 2011 08:49
Ballade en soirée aux Jardins du Musée International de la Parfumerie à Mouans-Sartoux où une visite "Les plantes odorantes de la nuit" était organisée.

Pourtant tout proche, ce fut pour moi une découverte. Ce vaste jardin de campagne propose une promenade parmi les espèces végétales utilisées en parfumeries et les aromatiques.



J'avoue avoir fait une visite "buissonnière" laissant vagabonder mes yeux et écoutant d'une oreille distraite les explications...

J'ai découvert l'absinthe, l'arquebuse, froissé pour parfumer mes mains feuilles de verveine, de mélisse et fleurs de lavande;  j'ai cueilli des fleurs de jasmin mais point de tubéreuses, elles n'étaient pas encore fleuries alors que la première a éclos  chez moi il y a trois jours !!!! Tout le monde voulait en voir....



La vue d'ensemble de ce jardin sous le soleil déclinant après une journée de mistral était éclatante, soulignant les contrastes des différents verts, des pierres et des surfaces aquatiques.



Au fil des saisons, les ambiances visuelles et odorantes changent, j'y retournerai donc...

Ce fut une douce soirée.

par Mys le lundi 20 juin 2011 14:48
Après bien des errements, des tâtonnements, des essais infructueux (géraniums "grignotés" par des chenilles et des papillons, anthémis "grillées" par le soleil et la réverbération, buis poussant à la vitesse d'une tortue au repos...), je crois que j'ai enfin trouvé le végétal idéal pour agrémenter mon porche d'entrée : le myrte.



Essence méditerranéenne par excellence, elle possède (d'après mes lectures...) les qualités pour résister au soleil couchant...

J'apprécie ses petites fleurs blanches aux si longues étamines, son odeur de forêt méditerranéenne lorsque l'on froisse ses feuilles luisantes, son allure indisciplinée...

Pourquoi n'y ai-je pensé avant ?
par Mys le dimanche 12 juin 2011 12:30
Ça y est les abricots sont mûrs, c'est parti pour 15 jours de confiture, clafoutis, compote, abricots au sirop, que sais-je encore...
Jusqu'à l'indigestion !!!!

 

par Mys le lundi 16 mai 2011 15:05
La Villa Eilen Roc et son jardin sont un lieu préservé d'Antibes...



Palissées, en massifs, isolées ou groupées ; rose tendre, rouge sang, jaune d'or, blanc d’albâtre ; simples ou mousseuses ; ports altiers ou "dégaines" vagabondes les roses sont en fleur et nous offrent dès le portail de la roseraie un spectacle  sublime.

Au détour d'une allée une pergola toute de roses ornée s'étire vers l'oliveraie ; cette ligne quasi infinie semble une palette de peintre et les pétales tombés au sol des taches de peinture qui s'en sont échappées...



C'est si beau...
par Mys le lundi 2 mai 2011 10:17
La sauge officinale en fleur et en parfum de mon jardin est une "attraction" pour les bourdons, abeilles et papillons...

Saisis "au vol" ce bourdon et ce machaon. Ça volète, ça butine, ça papillonne, ça bourdonne, ça s'enivre joyeusement !!!


par Mys le lundi 2 mai 2011 09:48
Quand le vent fait onduler les fleurs bleu pâle de ces iris, je pense à la mer et à ses vagues...

Spectacle magnifique et délicatement parfumé que ce champ d' Iris Pallida à deux pas de chez moi.

Peut-être ont-ils été planté pour les substances aromatiques que renferment leurs rhizomes ?...


par Mys le samedi 23 avril 2011 09:36
Ce n'est peut-être pas le bon jour pour écrire ce petit mot (à cause du temps plus que maussade dans le Sud) mais bon...

Le printemps entraîne chez moi des "maux" (mots ?) délicieux ; me balader, me réchauffer au soleil et gommer mes idées grises, humer l'air du temps et le parfum des fleurs, profiter de la renaissance du jardin qui se pare jour après jour  de ces verts si particuliers et où roses, glycine, lilas, jasmin, iris me transportent dans une euphorie de couleurs et de parfums.
Le reste est à venir, lavande, laurier-rose, tubéreuse, jasmin... mais patience. CARPE DIEM...


par Mys le lundi 7 février 2011 14:43
Les collines autour de chez moi se parent au fil des jours de touches jaune d'or.

Le soir, après une journée de grand soleil, l'air est envahi du parfum des mimosas, envoutant pour certains, entêtant pour d'autres, le moins que l'on puisse dire c'est qu'il ne fait pas l'unanimité !!!

Ses grappes de boules veloutées et soyeuses illuminent le paysage et la fin de l'hiver...


par Mys le lundi 17 janvier 2011 13:45
Parce que je suis une inconditionnelle du thé Earl Grey

La bergamote est le fruit du bergamotier (citrus bergamia).
Son origine est incertaine ; pour certains elle aurait été rapportée des Canaries par Christophe Colomb et tirerait son nom de Berga (ville au nord de Barcelone) où elle fut cultivée,  pour d'autres elle aurait été ramenée d'Orient par les Croisés et son nom serait une déformation d'un mot turc -beg armudi- "poire du seigneur"...

Giorgio Gallesio (1772-1839) botaniste et pomologue (spécialiste dans le domaine des fruits) écrit dans le "Traité de Citrus (1811)" :
- La bergamote est un hybride du limonier (citronnier) par son fruit et de l'oranger par ses feuilles et ses fleurs. La nature a combiné leurs principes odorants pour offrir une fragrance exquise -
- Son fruit petit, en forme de poire jaunit à maturité, son écorce lisse et épaisse contient les vésicules d'huile essentielle à l'odeur suave et piquante -

Cette huile essentielle extraite à froid est son seul intérêt -mais quel intérêt- car sa pulpe est amère. La meilleure huile essentielle est toujours produite en Calabre dans la Province de Reggio di Calabre où le premier bergamotier fut planté en 1750.



Ces 2 bergamotes cueillies à Roquefort le Pins vont être utilisées pour parfumer un thé noir, je vais les peler, conserver l'écorce , la faire sécher et la couper en bâtonnets ; je vous tiens au courant....
Dans le petit pot se trouve de la poudre d'écorce séchée que je vais utiliser en cuisine.
par Mys le dimanche 29 août 2010 15:34
Après le "Lambert" venu prendre le frais sur le seuil d'une de mes fenêtre, d'autres visiteurs, ailés ceux-ci, ont profité de mon jardin.



D'abord en journée, une libellule à l'étrange couleur rouge, dirai-je et plus tard, à la tombée de la nuit, à l'heure où les tubéreuses commencent à développer leur parfum un Moro Sphinx, tout petit cette année et très peu conciliant à se laisser photographier.



par Mys le vendredi 27 août 2010 19:52
Le mois d'août se termine, voilà les petites "babioles" que j'ai brodé pendant cet été 2010 pour mes amies. Sachets de lavande aux motifs mayas et petits porte-clés aux motifs provençaux remplis eux aussi de lavande et  puis c'est tout !!!








par Mys le mercredi 11 août 2010 15:09
Mes 3 tubéreuses sont en fleurs, le parfum capiteux, troublant voire envoutant qui s'en dégage en fin de journée est "stupéfiant" de puissance et de ténacité, il se diffuse autour de la plante un "halo" odorant - il y a dans l'air un sillage parfumé de tubéreuse -



A propos des tubéreuses...

...A la Renaissance, en Italie, on interdisait aux jeunes filles de se promener le soir dans les jardins de tubéreuses, en effet ce parfum,  provoquant et grisant, aurait pu les faire succomber aux jeunes gens...


" ... Les deux jeunes femmes ont l'air ensevelies sous une couche de fleurs. Elles sont seules dans l'immense landau chargé de bouquets comme une corbeille géante. Sur la banquette du devant, deux bannettes de satin blanc sont pleines de violettes de Nice, et sur la peau d'ours qui couvre les genoux un amoncellement de roses, de mimosas, de giroflées, de marguerites, de tubéreuses et de fleurs d'oranger, noués avec des faveurs de soie, semble écraser les deux corps délicats, ne laissant sortir de ce lit éclatant et parfumé que les épaules, les bras et un peu des corsages dont l'un est bleu et l'autre lilas. Le fouet du cocher porte un fourreau d'anémones, les traits des chevaux sont capitonnés avec des ravenelles*, les rayons des roues sont vêtus de réséda; et, à la place des lanternes, deux bouquets ronds, énormes, ont l'air des deux yeux étranges de cette bête roulante et fleurie. Le landau parcourt au grand trot la route, la rue d'Antibes, précédé, suivi, accompagné par une foule d'autres voitures enguirlandées, pleines de femmes disparues sous un flot de violettes. Car c'est la fête des fleurs à Cannes..."   
* ravenelle : giroflée du jardin de nos grands-mères 
 Rose -Nouvelle de Guy de Maupassant 1884-



" ...Les étoiles brillaient sur leur tête au travers du feuillage, qu'elles semaient de fleurs d'or. Chargée du parfum des lis, des tubéreuses, des glycines et des mandragores, la brise nocturne chantait dans les rameaux touffus des myrtes ; l'encens des fleurs avait pris une voix ; le vent avait l'haleine embaumée ; au loin gémissaient des colombes ; le bruit des eaux accompagnait le concert de la nature ; des mouches luisantes, papillons enflammés, promenaient dans l'atmosphère tiède et pleine d'émotions voluptueuses leurs verdoyantes clartés. La reine se sentit prise d'une langueur enivrante ; la voix tendre de Soliman pénétrait dans son coeur et le tenait sous le charme... "
Histoire de la Reine du Matin et de Soliman Prince des Génies -Voyage en Orient de Gérard de Narval 1851-




A propos de Marie-Antoinette, reine de France et épouse de Louis XVI :
" ...Le parfum demandé par Marie-Antoinette à Fargeon, le parfumeur de Grasse posa un problème ardu car il devait évoquer le Trianon et la double nature d'une reine bergère...
C’est alors qu’il fit intervenir les trois blanches reines de la nuit : le jasmin, le lys et la tubéreuse. Il aimait le jasmin pour son feuillage aux courbes élégantes et ses pétales délicats d’un blanc porcelaine. La fragilité de la fleur contrastait avec l’étonnante puissance de son parfum. Fleur de Grasse par excellence, le jasmin avait une amplitude immense, mais comme la reine de France, il savait se faire aimer avec faste sans jamais se livrer. Fargeon pensa à recourir au lys et à l’eau odorante que l’on en retirait. La force soyeuse de ses pétales blancs révélait une délicieuse fraîcheur, presque aqueuse, soutenue par une note verte et subtile de feuilles à peine écloses. Le parfumeur s'avisa que ce sillage de l'emblème royal serait fatal à la composition qu’il mettait au point. Il y serait le représentant de la monarchie, non de la véritable personnalité de la reine, et mieux valait ne pas en user. Il se laissa tenter, toutefois, par la tubéreuse à la longue tige qui s’élance majestueusement vers le ciel. Grasse en fournissait en abondance une espèce excellente dont les pétales blancs, épais et veloutés laissaient échapper un parfum, envoûtant, suave et même érotique. Fargeon avait pu constater que la tubéreuse avait le pouvoir de diminuer l’anxiété et de stimuler le désir. Il en mit juste un soupçon, car la Reine aimait la fleur au naturel mais se méfiait du pouvoir vite obsessionnel d’une senteur à mi-chemin entre le miel et le venin. La tubéreuse avait-elle pour Marie-Antoinette un relent de ce qu’elle exécrait le plus : la corruption délétère des âmes ? Il songea que la fleur la plus odorante de tout le règne végétal pouvait aussi devenir criminelle..."
La Femme des Lumières -Les parfums de Marie-Antoinette Le "parfum de Trianon"-


par Mys le jeudi 29 juillet 2010 10:12
Mes lavandes ne servent pas seulement de terrain de jeux aux abeilles, papillons, bourdons et autres insectes ailés, j'utilise aussi ses fleurs pour concocter une essence de lavande pour le bain.

Je laisse "infuser" les fleurs de lavande dans 250ml d'alcool à 90°* dans un endroit sombre, au bout de 6 jours je filtre, j'ajoute 5 gouttes d'huile essentielle de lavande*, 2 càc d'eau de fleur d'oranger et d'eau de rose ainsi que 4 càc d'eau distillée, je mélange bien et je verse dans un joli flacon ancien de parfumerie, opaque, à goulot étroit.



Aux jours froids et/ou tristes, ces quelques gouttes versées dans l'eau chaude du bain exhalent cette senteur de lavande qui rappelle l'été, ça résout pas tous les problème mais ça met un peu de baume au cœur.

* Cette essence pour le bain est à utiliser avec modération et avec les précautions d'usage liées à la présence d'alcool à 90° et à l'huile essentielle de lavande.
par Mys le lundi 26 juillet 2010 18:19
Tous les matins, je ramasse les fleurs de mon jasmin entretenant ainsi la floraison du jour suivant, voici ma récolte d'aujourd'hui 29 fleurs soit 3 grammes!!!
Bientôt mes tubéreuses vont éclore, seulement 3 hampes de fleurs mais leur parfum va cette année encore embaumer nos soirées.



" Jasmin dont un air doux s'exhale,
Fleurs que les vents n'ont pu ternir

Aminte en blancheur vous égale ;

Et vous m'en faites souvenir. "

 Jean de la Fontaine -Psyché-

" Elle n'avait jamais vu de camélias blancs, elle n'avait jamais senti le cytise des Alpes, la citronnelle, le jasmin des Açores..., les roses musquées, toutes ces odeurs divines qui sont comme l'excitant de la tendresse et qui chantent au cœur des hymnes de parfums..."

Honoré de Balzac -Le curé de village -Véronique-


" Un jasmin en fleur sur la tête, du santal avec du safran sur le corps, une femme très chère et attrayante dans ses bras, tout ceci est un reste de paradis céleste. "

-Strophe indienne-


par Mys le vendredi 16 juillet 2010 15:44


Mes lavandes en fleurs sont une ruche, elles bruissent des abeilles qui y butinent, leur bourdonnement est incessant, ce ballet inlassable est juste chahuté de temps en temps par un bourdon ou un papillon. Bien que je les "bouscule" souvent (ma voiture est garée à proximité) elles restent imperturbables et pacifiques contrairement aux guêpes qui elles attaquent dès qu'elles sont dérangées (mon pied droit en sait quelque chose !).









C'est beau, ce bleu "piqué" de petits points d'or et ce parfum !!! (j'ai la manie de "froisser" les fleurs et les feuilles entre mes doigts, je fais ça  aussi avec  les aromatiques).

par Mys le vendredi 9 juillet 2010 15:36
Hier soir, les 2 premières fleurs de jasmin se sont  ouvertes, début de floraison  odorante...



Dans le langage des fleurs, le jasmin blanc symbolise l'amabilité et la bonté ; il signifie "votre premier baiser m'a troublée". Il exprime l'amour naissant, la sympathie voluptueuse voire l'impatience amoureuse. Dans certains pays d'Orient, offrir du jasmin blanc signifie "je te choisis"...
par Mys le jeudi 8 juillet 2010 14:19
Deux recettes de boissons rafraîchissantes ("piquées" dans un magazine) bienvenues par ces températures caniculaires, soleil et ombre même combat : nous épuiser de chaleur !!!

Citronnade :
Râper les zestes de 2 citrons non traités (de préférence)
Mixer les avec 4 jus de citrons, 3 càs de miel et quelques feuilles de menthe (+ ou - selon vos goûts)
Allonger avec 1L d'eau, mettre 2H au frais
Filtrer et mettre en bouteille

Orangeade :
Râper les zestes de 2 oranges non traitées
Mixer les avec 4 jus d'oranges, 3 càs de sirop de sucre de canne et 1 càc d'eau de fleur d'oranger
Allonger avec 1L d'eau, mettre 2H au frais
Filtrer et mettre en bouteille
par Mys le lundi 31 mai 2010 15:54

...Les Roses possèdent un parfum unique, que l'Eau de Rose a rendu très familier. Selon les espèces, il varie de notes fruitées en accents musqués.
Certains considèrent que le "véritable" parfum de la Rose est celui des Roses de Damas. D'autres lui préfèrent celui des Roses Galliques.
Ce choix est hautement subjectif et je rajouterai appartient au vécu de chacun...
La Rose de Damas porte aussi le nom de Rose d'Automne ou de Rose des Quatre Saisons car sa période de floraison s'étend de l'été au début de l'automne.
...Les pétales de roses constituent l'ingrédient de base des pots-pourris...On utilise les Roses Anciennes : Rose de Chine, Rose Bourbon, Rose Centfeuilles (de Provence), Rose de Damas, Rose Gallique et Rosa Rugosa.

Extrait de Jardins des Sens de Jeff Cox (auteur-jardinier) et Jerry Pavia (photographe).

par Mys le lundi 24 mai 2010 16:31

Très tôt alchimistes et parfumeurs s'emparent de la Rose pour tirer profit de ses vertus.
Simple ou somptueuse, blanche immaculée, pourpre ou même noire il en existe plus de 1000 variétés. Seules deux sont utilisées pour la création de parfum.
La Rose Centifolia ou Rose de Mai, sans épines, cueillie en Égypte, au Maroc et à Grasse nous offre l'Absolu de Rose
La Rose Damascena ou Rose de Damas cultivée en Bulgarie et en Turquie nous offre l'absolu et l'essence de Rose.
Selon la mythologie grecque la Rose fut créée par Chloris, déesse des Fleurs à partir d'une nymphe, Aphrodite, déesse de l'Amour lui offrit la beauté, Dionysos, dieu du Vin lui apporta son enivrant parfum et Apollon lui envoya ses rayons et fit éclore se pétales...

La Centifolia de mon jardin, dommage que l'on ne puisse avoir la senteur de cette rose à travers l'écran, c'est tellement intense...




par Mys le mercredi 12 mai 2010 16:38

Au Cap d'Antibes, nichée dans un écrin de verdure se cache un "petit bijou" : La Villa Eilen Roc, son parc et sa roseraie.

Depuis le portail une longue allée bordée de pins, de palmiers, de pittosporums odorants et d'essences méditerranéènnes vous emmène jusqu' à la villa de style Belle Epoque. Tout y est superbe : hauts plafonds,mobilier, parquets, boiseries, marbres, cuirs, effets personnels ayant appartenus aux anciens propriétaires (notamment une robe au corsage perlé magnifique)...
Au détour des pièces apparaît un "jardin d'hiver" fleuri d'orchidées, meublé de canapé et fauteuil recouverts de piqué blanc dont les fenêtres donnent sur le jardin, c'est sans aucun doute ma pièce préférée...

A l'extérieur, des petits chemins vous promènent dans l'immense parc planté de magnolias immenses, de palmiers, de pins, de lentisques, de myrthes d'euphorbes géantes, d'un tilleul prêt à fleurir et de tant d'autres végétaux où oiseaux, écureuils et lézards cohabitent. Au fond du parc on surplombe la mer, la vue est magnifique, la lumière aujourd'hui était magique, l'eau miroitait sous les rayons du soleil sorti pour l'occasion.

Et puis il y a la roseraie, explosion de couleurs, de nuances, de formes, de senteurs ; roses, rouges, oranges, blanches, violettes, de plusieurs couleurs (juste des touches sur le coloris dominant) et même une rose qui semble être en velours bordeaux vieilli  ; roses simples, roses aux "mille pétales", roses en boutons, roses fanées...
Des bancs accueillent contemplation, rêverie, repos, méditation, admiration...

Je n'avais jamais vu la roseraie à cette époque de l'année, c'est troublant de féérie et pas seulement parce que j'adore les roses...

C'est une visite à faire sans tarder, sans stress, au calme, bienfaitrice et réparatrice...

Merci à mes amies de m'y avoir accompagnée, c'est des instants, des images et des souvenirs à partager...

Si le billet vous paraît un peu long, pardon mais il fallait bien ça pour vous faire partager mon enthousiasme!!!

par Mys le jeudi 6 mai 2010 06:58

Les 2 acacias en face de chez moi sont en fleurs, une avalanche de fleurs blanches à l'odeur de miel,  bruissante des milliers d'abeilles qui y butinent. Profitez de cette courte floraison pour confectionner des beignets, en voici la recette :

Pour une vingtaine de beignets :
250g de farine, 3 œufs, 30cl de lait, 20cl de bière (facultatif), 1CàS d'huile, 
1 pincée de sel, sucre semoule ou glace.

De préférence ne pas laver les fleurs, si vous devez le faire essuyez les soigneusement afin d'éviter que le mélange eau-friture ne se transforme en mille gouttelettes brûlantes (on sent le vécu !!!).
Mélangez l'ensemble des ingrédients (sauf le sucre) afin d'obtenir une pâte à beignets lisse et fluide.
Laissez reposer.
Chauffez l'huile, trempez une fleur d'acacia dans la pâte puis plongez la dans la friteuse.
La cuisson ne nécessite que quelques secondes par côté, retournez le beignet lorsqu’il remonte, retirez le et posez sur un papier absorbant.
Dégustez saupoudré de sucre semoule ou glace, attention c'est chaud...

 

 


par Mys le mardi 4 mai 2010 14:49

Mon jardin a enfin ses "atours" de printemps. Des fleurs, des fleurs partout, tout ce qui pouvait fleurir a fleuri ; lilas, rosier, photinia, glycine,iris, cognassier, petits glaïeuls sauvages, jasmin polyanthum...
Méli-mélo de senteurs, de pétales, de couleurs.
Profitons, le temps de la floraison est si éphémère...

 

 

par Mys le lundi 8 mars 2010 10:33

Après les premières violettes sauvages, les abricotiers et les amandiers sont en fleurs, les narcisses, les jonquilles et les jacinthes aussi. Est-ce l'espoir de voir le printemps pointer son nez!!
Pourtant le froid est toujours là et la neige est encore tombée tout près.


par Mys le lundi 17 août 2009 09:29

Ce tableau m'a été inspiré par quelques compositions vues à Exporose 2009

 

Ce sont des contenants en plastique transparents de tailles différentes achetés dans un magasin de loisirs créatifs rassemblés dans un cadre en bois.

- La boule de gauche contient des boutons de roses
- la goutte du centre contient des fleurs d'immortelles séchées ramassées prés de chez moi
- La goutte de droite contient des fleurs de lavande séchées ramassées dans mon jardin

 

Trois rubans de satin très fins assortis aux fleurs utilisées les lient au cadre peint et patiné avec des produits Liberon

Il se peut que que je rajoute un cadre supplémentaire plus large autour du premier. A voir!

 

par Mys le lundi 10 août 2009 12:58
Mes bulbes de tubéreuse ont commencé à fleurir.

Ses fleurs blanches rassemblées à l'extrémité d'une longue tige ressemblent aux fleurs de jasmin, elles vont s'ouvrir l'une après l'autre et cela, je pense, jusqu'à fin août.
C'est une plante à parfum moins connue que le jasmin ou la rose qui diffuse son parfum entêtant voire enivrant à la tombée du jour.

 


par Mys le jeudi 16 juillet 2009 09:00

-Un anglais aventurier du thé va se "perdre" dans l'Empire chinois afin de percer le secret de certains thés, inconnus en Angleterre.
Son voyage sera le théatre de rencontres extraordinaires et inquiétantes qui le mèneront par amour jusqu'à sa rencontre avec l'opium.-

... Qu'ont à voir l'eau et la musique avec le thé ?
D'abord, il y a la musique de la pluie sur les feuilles des théiers, ce léger tremblement comme un tambour de lumière verte frappé par les baguettes d'argent du ciel.
Puis il y a la musique de la récolte, accompagnée par la danse des voiles des cueilleuses.
Ensuite, il y a la musique d'une source aussi fraiche et pure que possible.
Enfin, la musique de l'eau chaude que l'on verse lentement sur les feuilles de thé...

Maxence Fermine -Opium-

Cet extrait était destiné à être brodé... Pour une amatrice de thés c'était une évidence.
Je ne savais comment mais il le fallait et petit à petit la création de l'ouvrage s'est organisée.

J'ai fourni le texte et Christelle, de Fil'anthrope  a crée le diagramme.
J'ai choisi une toile jobelan 12 fils/cm peinte à la main parmi Les Toiles de Morphée créations d'Annick Abrial avec des impressions estompées mauves et vertes.
J'ai repris ces couleurs pour les fils Aurifil Allegro n°4129 et 2581.
La broderie est réalisée en 1 fil sur 1 fil, elle mesure 28x36 cm et j'ai trouvé le cadre tel quel mauve délavé légèrement nervuré.

... Ce livre est un vrai moment de plaisir ...

par Mys le lundi 13 juillet 2009 08:42

Mon jasmin débute sa floraison, une fleur et pleins de boutons !!
Je n'en ai qu'un pied dans une jarre, mon grand père le cultivait pour la parfumerie.
La puissance et l'intensité de son parfum sensuel, envoûtant et capiteux se révèle à l'aube.

 

On le dit mystérieux : il est blanc pour se faire remarquer dans l'obscurité.
On le dit séducteur : il y a quelques siècles, le Duc de Toscane fit voler par son jardinier une tige de jasmin afin de l'offrir à sa belle ; depuis en Toscane le jour de leur noce les femmes en portent un petit bouquet à leur corsage.

Le jasmin est une petite fleur blanche à cinq pétales étoilés originaire des Indes introduite en Europe au XIII° siècle.
Plante à parfum, elle fit, avec d'autres plantes à parfum, la renommée et participa au développement de Grasse (06) sur le plan économique pour répondre à la demande des gantiers-parfumeurs.

Sa culture en plein champ fut rendue possible plus tard grâce à l'irrigation des terres (construction du Canal de la Siagne au XIX° siècle).

Chaque matin à l'aube, avant le lever du soleil, du mois de juillet aux premières gelées, les femmes cueillaient 2 à 3 kg de fleurs.
1 kg de jasmin représente 8000 fleurs !

Il reste dans la région grassoise quelques exploitations de jasmin.

Chaque année à Grasse se déroule le 1er week-end d'août la Fête du Jasmin ou Jasminade avec notamment l'arrosage des spectateurs avec de l'eau parfumée au jasmin : succès odorant garanti !

Si vous voulez en savoir plus sur Grasse vous pouvez lire l'Habitat Rural à Grasse de Corinne Julien-Bottoni aux éditions TAC Motifs.