Les Rêves de Mys

 

Partager le plaisir de découvrir, de créer, de rêver, de ces "petits riens" qui font nos vies et échanger idées, belles images et savoir-faire.

<novembre 2018>
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
3456789

Archives
octobre 2018 (5)
septembre 2018 (4)
août 2018 (10)
juillet 2018 (3)
juin 2018 (10)
mai 2018 (5)
avril 2018 (5)
mars 2018 (8)
février 2018 (5)
janvier 2018 (3)
décembre 2017 (8)
novembre 2017 (3)
octobre 2017 (9)
septembre 2017 (5)
août 2017 (6)
juillet 2017 (3)
juin 2017 (12)
mai 2017 (11)
avril 2017 (12)
mars 2017 (8)
février 2017 (6)
janvier 2017 (2)
décembre 2016 (9)
novembre 2016 (6)
octobre 2016 (2)
septembre 2016 (8)
août 2016 (12)
juillet 2016 (6)
juin 2016 (6)
mai 2016 (5)
avril 2016 (6)
mars 2016 (8)
février 2016 (8)
janvier 2016 (8)
décembre 2015 (6)
novembre 2015 (1)
octobre 2015 (10)
septembre 2015 (6)
août 2015 (8)
juillet 2015 (10)
juin 2015 (8)
mai 2015 (8)
avril 2015 (7)
mars 2015 (8)
février 2015 (6)
janvier 2015 (8)
décembre 2014 (9)
novembre 2014 (4)
octobre 2014 (7)
septembre 2014 (5)
août 2014 (10)
juillet 2014 (6)
juin 2014 (9)
mai 2014 (7)
avril 2014 (9)
mars 2014 (8)
février 2014 (7)
janvier 2014 (11)
décembre 2013 (9)
novembre 2013 (8)
octobre 2013 (5)
septembre 2013 (7)
août 2013 (8)
juillet 2013 (11)
juin 2013 (7)
mai 2013 (6)
avril 2013 (6)
mars 2013 (5)
février 2013 (6)
janvier 2013 (9)
décembre 2012 (7)
novembre 2012 (6)
octobre 2012 (11)
septembre 2012 (9)
août 2012 (7)
juillet 2012 (10)
juin 2012 (10)
mai 2012 (10)
avril 2012 (14)
mars 2012 (8)
février 2012 (11)
janvier 2012 (11)
décembre 2011 (9)
novembre 2011 (11)
octobre 2011 (11)
septembre 2011 (9)
août 2011 (12)
juillet 2011 (10)
juin 2011 (9)
mai 2011 (12)
avril 2011 (10)
mars 2011 (12)
février 2011 (11)
janvier 2011 (9)
décembre 2010 (12)
novembre 2010 (9)
octobre 2010 (10)
septembre 2010 (12)
août 2010 (11)
juillet 2010 (12)
juin 2010 (8)
mai 2010 (9)
avril 2010 (7)
mars 2010 (6)
février 2010 (9)
janvier 2010 (3)
décembre 2009 (1)
novembre 2009 (4)
septembre 2009 (3)
août 2009 (6)
juillet 2009 (2)
juin 2009 (2)

Quelques citations...
 Nous ne devrions jamais avoir honte de nos larmes, car c'est une pluie qui disperse la poussière qui recouvre nos coeurs endurcis.
Charles Dickens- Les grandes espérances

 
 Je ne sais pas ce qui est beau, mais je sais ce que j'aime et je trouve ça amplement suffisant.
-Boris Vian-
 
 Le bonheur est une petite chose que l'on grignote assis par terre au soleil.
-Jean Giraudoux-

 
 Il est des moments où il faudrait oublier les vieux espoirs et s'en créer de nouveaux.
-Johann Friedrich von Schiller-
 
 Il y a des moments où il faut encore courir des risques, faire des pas fous.
-Paulo Coelho- Sur le bord de la rivière Piedra

 
 L'automne, c'est cousu de moments de grâce qui ne durent pas.
-Janine Boissard- La maison des enfants
C'est très important le rire, il brise le mur de la peur, de l'intolérance et du fanatisme.
-Tahar Ben Jellon- La nuit sacrée

 Le temps est ce que nous sommes. Il est sur notre visage, dans nos silences, dans notre attente. Méritons le temps de la patience et des jours où rien n'arrive.
-Tahar Ben Jellon- La nuit sacrée
La patience est l'art d'espérer.
- Luc de Clapiers, Marquis de Vauvenargues-
Cueillons les douceurs, nous n'avons à nous que le temps de notre vie.
- Proverbe perse -
Quand on aime la vie, on aime le passé,parce que c'est le présent tel qu'il a survécu dans la mémoire humaine.
-Marguerite Yourcenar- Les yeux ouverts

Soyez reconnaissants aux personnes qui nous donnent du bonheur. Elles sont les charmants jardiniers par qui nos âmes sont fleuries.
- Marcel Proust -
Le souvenir c'est la présence invisible.
- Victor Hugo - Océan prose

Le souvenir est le parfum de l'âme.
- George Sand -
Il y a des moments doublement mélancoliques et mystérieux, où notre esprit semble éclairé à la fois par le soleil qui se couche et par la lune qui se lève.
- Victor Hugo -

...Ne cultive pas les regrets, on ne récolte jamais que les sentiments que l'on sème...
- Charles Aznavour - Il te suffisait que je t'aime
Chacun de nous sent un jour le besoin d'exorciser ses démons, ceux qu'il connait et surtout ceux qu'il ignore et qui le poussent vers des ravins qu'il ne voit pas.
- Tahar Ben Jelloun - L'auberge des pauvres

La vie est semée de ces miracles que peuvent toujours espérer les personnes qui aiment.
- Marcel Proust - A l'aube des jeunes filles en fleurs
Chaque douleur est une mémoire.
- Eric Fottorino - Un territoire fragile

... Nos raisons renoncent mais pas nos mémoires ...
- J.J Goldman -
Je voudrais vous revoir
La mémoire, c'est curieux, s'attarde délicieusement là où les yeux ont pleuré.
- Hugo Pratt - Hugo Pratt en verve

Si quelque chose de précieux et d'irremplaçable disparait, nous avons l'impression de nous réveiller d'un rêve.
- Hermann Hesse -
Un peu de folie est nécessaire pour faire un pas de plus.
- Paulo Coehlo -
Manuel du guerrier de la lumière
... Il doit rester quelques rêves d'enfant cachés sous mon oreiller, je tenterais de ne pas les écraser avec ma tête lourde de soucis d'adulte...
- Mathias Malzieu - La mécanique du coeur
Aujourd'hui n'est que la mémoire d'hier, et demain le rêve d'aujourd'hui.
- Khalil Gibran - Le prophète

Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
- Oscar Wilde -
... L'amour est bien le plus difficile des arts. Et écrire, danser, composer, peindre c'est la même chose qu'aimer. C'est du funambulisme. Le plus difficile, c'est d'avancer sans tomber.
- Maxence Fermine - Neige
La mélancolie, c'est le bonheur d'être triste.
- Victor Hugo -
Je suis plein du silence assourdissant d'aimer.
- Louis Aragon - Le fou d'Elsa

Le vrai rêveur est celui qui rêve de l'impossible.
- Elsa Triolet - Mille regrets
C'est fou comme la voix seule peut dire d'une personne qu'on aime - de sa tristesse, de sa fatigue, de sa fragilité, de son intensité de vivre, de sa joie. Sans les gestes, c'est la pudeur qui disparaît, la transparence qui s'installe.
- Philippe Delerm - La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules

Bonheur : un mot fragile, évanescent, léger surtout.
- Philippe Delerm -
Ce qu'il y a devant nous et ce que nous laissons derrière, ceci est peu de chose comparativement à ce qui est en nous. Et lorsque nous amenons dans le monde ce qui dormait en nous, des miracles se produisent.
- Henry David Thoreau -

Nous ne choisissons pas les choses qui nous touchent.
- Graham Greene -
Les mots sont les passants mystérieux de l'âme.
- Victor Hugo - Les contemplations

Il faut apprendre à oublier sans ça, l'existence devient impossible.
- Alice Parizeau - Survivre
Il y a des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter.
-Bernard Weber- La révolution des fourmis
On ne se souvient pas des jours, on se souvient des instants.
Les grandes passions se préparent en de grandes rêveries.
- Gaston Bachelard - La poétique de la rêverie
Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves.
- Eléanor Roosevelt -
L'art n'est que sentiment.
- Auguste Rodin -

Tu dois vivre dans le présent, te lancer au devant de chaque vague, trouver ton éternité à chaque instant.
- Henry David Thoreau -
Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, le matin, à la table des anges.
- Khalil Gibran -

Quelle flamme pourrait égaler le rayon de soleil d'un jour d'hiver.
- Henry David Thoreau -
Si vous ne renoncez à rien, vous vous abstenez de choisir. Et quand on s'abstient de choisir, on s'abstient de vivre la vie que l'on voudrait.
- Laurent Gounelle - L'homme qui voulait être heureux
Dans le domaine de la sagesse, tout progrès exige une bonne dose de culot.
- Hanif Kwreshi - Intimité
L'arbre de la tristesse ne le plante pas dans ton coeur. Relis chaque matin le livre de la joie.
- Omar Khayyam -

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.
- Gustave Flaubert - 
Le silence est une tranquillité mais jamais un vide ; il est clarté mais jamais absence de couleur ; il est rythme ; il est le fondement de toute pensée.
- Yehudi Menuhin
-
La vie est comme un arc en ciel : il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs.
- A. Ramaiya -

La passion, cet absolu désir qu'on ne peut jamais combler quand il a pour moteur l'absence de l'autre.
- Jean Royer - La main cachée

Ce que la voix peut cacher, le regard le livre.
- Georges Bernanos - Dialogue des carmélites
Les seuls beaux yeux sont ceux qui vous regardent avec tendresse.
- Coco Chanel -

Savoir qu'il n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
- Marcel Proust - A l'ombre des jeunes filles en fleurs
La tristesse va et vient comme les saisons.
- Diana Evans -

La vie n'est pas triste. Elle a des heures tristes.
- Romain Rolland -
L'imagination peint, l'esprit compare, le goût choisit, le talent s'exécute.
- Duc de Lévis - Maximes, préceptes et réflexions

L'amour fait songer, vivre, croire.
- Victor Hugo - Les contemplations
Toutes les batailles de la vie nous enseignent quelque chose même celles que nous perdons.
- Paulo Coelho - La cinquième montagne

Le jardin est une méditation à ciel ouvert, un secret révélé à qui le mérite.
- Ghislaine Schoeller - Marie d'Ispahan
Y a t 'il une oreille assez fine pour entendre le soupir des roses qui fanent ?
- Arthur Schnitzler -

Entre les désirs et leurs réalisations s'écoule toute la vie humaine.
- Arthur Schopenhauer -
On voit tellement de choses lorsqu'on ferme les yeux.
- Dominique Levy-Chédeville - Gaspard de la nuit et des étoiles

Nul ne rencontre deux fois l'idéal. Combien peu le rencontrent même une fois ?
- Oscar Wilde - Le portrait de Dorian Gray
Dans toutes les larmes s'attarde un espoir.
- Simone de Beauvoir - Les Mandarins

D'une joie même le souvenir a son amertume, et le rappel d'un plaisir n'est jamais sans douleur.
- Oscar Wilde - Le portrait de Dorian Gray
... Il faut savoir cacher sa peine sous le masque de tous les jours...
- Charles Aznavour - Il faut savoir
Les mains sont des symboles et parfois des révélations.
- Eve Belisle - Pension de famille
Il y a des mots qui pleurent et des larmes qui parlent.
- Abraham Cowley -

On a besoin des mains pour dire les choses que la parole ne traduit pas.
- Anne Hebert -Le torrent
Ce que la volupté a de délicieux, elle le reçoit de l'esprit et du coeur.
- Vauvenargues -

Une lettre c'est magnifique et précieux comme un morceau d'âme.
- Anne Dandurand - Petites âmes sous ultimatum
Sans vos gestes, j'ignorerais tout du secret lumineux de votre âme.
- José Ortega Y Gasset -

La vie est un sommeil, l'amour en est le rêve. Et vous aurez vécu, si vous avez aimé.
- Alfred de Musset -A quoi rêvent les jeunes filles
Ce sont mes amis qui m'ont fait aimer la vie. Ils me rendent meilleur à mesure que je les trouve meilleurs eux-mêmes.
- Jacques Chardonne -
La sagesse fait durer, les passions font vivre.
- Chamfort -
Je puis regretter d'avoir menti, d'être la cause de ruines et de souffrances mais fussé-je sur le point de mourir, je ne pourrais me repentir d'avoir aimé.
- Graham Greene - Le fond du problème
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu.
- Chamfort -
On peut sécher ses larmes, mais son coeur jamais.
- Marguerite de Valois -

La passion est un ouragan, quelque chose de sublime qui précipite le désastre. C'est une histoire qui se termine toujours mal.
- Tahar ben Jelloun - L'auberge des Pauvres
N'oubliez pas, on vit juste pour quelques rencontres.
- François Cheng -

L'absence est une ride du souvenir. C'est la douceur d'une caresse, un petit poème oublié sur la table.
- Tahar ben Jelloun - Moha le fou, Moha le sage
Le plus beau des lendemains ne nous rend pas la veille.
- Proverbe français -

La lecture, charmant oubli de vous-mêmes et de la vie.
- Rivarol - Rivaroliana

Comme sont subtils et nombreux, et lourds à porter, nos fourvoiements, nos pensées secrètes, nos espérances inavouées, les gestes que nous attendons d'autrui, ceux que nous retenons,les mots que nous voulons entendre, ceux que nous entendons et ceux qui n'ont pas été dits.
- Alice Ferney - La conversation amoureuse
Les rêves sont les clés pour sortir de nous mêmes.
- Georges Rodenbach - Le règne du silence (Au fil de l'eau)
On donne facilement des conseils, ça amuse beaucoup celui qui les donne et ça n'engage à rien celui qui les reçoit.
- A.Karr -
L'absence est le plus grand des maux.
- Jean de la Fontaine - Les Fables

Le bonheur c'est du chagrin qui se repose.
- Léo Ferret -

Aimer et être aimé sera la plus grande affaire de toute notre vie.
- Jean-Jacques Rousseau -
C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin.
- Marcel Achard -

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.
- Gustave Flaubert - 

 

 


Mys annonce
Japon-Japonisme 1867-2018
Exposition au Musée des Arts Décoratifs à Paris (1er) jusqu'au 3 mars 2019
en savoir +
Japon-Japonismes, objets inspirés 1867-2018
Exposition au Musée des arts décoratifs -site Rivoli- à Paris (1er) jusqu'au 3 mars 2019
en savoir +
Esprit de mode (1915-1945)
Exposition au Musée des dentelles et broderie à Caudry (59) jusqu'au 15 septembre 2019
en savoir +
Foujita, l'étoffe d'un peintre
Exposition au Musée de la toile de Jouy à Jouy-en-Josas (78) jusqu'au 13 janvier 2019
en savoir +
Japon & Jouy -dialogues entre Sarasa & Indiennes-
Exposition au Musée de la toile de Jouy à Jouy-en-Josas (78) jusqu'au 13 janvier 2019
en savoir +
Le peuple des femmes nuages -Himalaya 1907-
Exposition au Musée Saint Rémi à Reims (51) jusqu'au 31 décembre
en savoir +
L'asie rêvée d'Yves Saint Laurent
Exposition au Musée Yves Saint Laurent à Paris (16e) jusqu'au 27 janvier 2019
en savoir +
Willy Ronis par Willy Ronis
Exposition au Pavillon Carré de Baudoin à Paris (20e) jusqu'au 2 janvier 2019 (prolongation)
en savoir +
Amour
Exposition au Louvre Lens à Lens (62) jusqu'au 21 janvier 2019
en savoir +
Haute Couture 1850-2010 -collection de la Villa Rosemaine- et Luxe obscur Yves Hayat
Expositions à la Chapelle de l'observance à Draguignan (83) jusqu'au 8 décembre
en savoir +
Exagérer pour inventer
Exposition de Joana Vasconcelos à l'Hôtel Départemental des Arts à Toulon (83) jusqu'au 18 novembre
en savoir +
Alphonse Mucha
Exposition au Musée du Luxembourg à Paris (6e) jusqu'au 27 janvier 2019
en savoir +
L'alchimie secrète d'une collection
Exposition de la collection printemps-été 1992 d'Azzedine AlaÏa à la Galerie Azzedine Alaïa à Paris (4e) jusqu'au 6 janvier 2019
en savoir +
Haute dentelle
Exposition à la Cité de la dentelle et de la mode à Calais (62) jusqu'au 6 janvier 2019
en savoir +
Silhouettes
Exposition au Musée de la mode à Albi (81) jusqu'au 30 décembre
en savoir +
Yokoso -Bienvenue au Jpon -Entre traditions et modernité-
Exposition au Parc de Wesserling -Ecomusée textile à Hussereau-Wesserling (68) jusqu'au 30 décembre
en savoir +
"Apparitions"
Exposition de photographies de Christine Mathieu à la Cité de la dentelle et de la mode à Calais (62) jusqu'au 24 février 2019
en savoir +
Emmanuelle Rybojad : Exposition lumineuse
Exposition au Royal Monceau à Paris (8e)
en savoir +
Peintures des lointains
Exposition au Musée du Quai Branly à Paris (7e) jusqu'au 6 janvier 2019
en savoir +
Papiers peints du futur
Exposition au Musée du papier peint à Rixheim (68) jusqu'au 31 décembre
en savoir +
L'histoire en costume - L'élégance au XVIIIe siècle
Exposition au Château de Champs-sur-Marne à Champs-sur-Marne (77) jusqu'au 2 novembre
DMC l'art du fil
-Histoire, actualités, Regards d'artistes- Exposition à l’Écomusée textile du Parc de Wesserling à Husseren-Wesserling (68) jusqu'au 30 décembre 2019
en savoir +

Mys et les livres

Mys et la musique
par Mys le mercredi 30 mai 2018 10:20
Après une remontée de Ponadieu un peu pénible à cause de la chaleur nous cheminons le long de la conduite d'eau jusqu'à La Chapelle Saint Jean où l'eau coule en abondance, les dernières pluies ont improvisé des cascades sur les parois moussues.











Nous déjeunons là dans une ambiance semi-aquatique et printanière entre Siagne et cascades.



L'air est tiède, tout est parfait...



Séquence nostalgie 2ème, même lieu, autre temps...



Années 80 et des poussières...

par Mys le mardi 29 mai 2018 09:55
Il faisait chaud pourtant nous n'avons pas osé ce jour là mettre les pieds dans l'eau parce qu'après de fortes pluies La Siagne coulait rageuse et puis, parce que sa température ne devait pas être bien élevée !



Rien n'a vraiment changé, d'abord la longue descente accidentée vers Ponadieu avec comme cadeau après tous ces efforts cette arche minérale enjambant la rivière.





L'eau turquoise ourlée du blanc de l'écume tourbillonne, le vacarme est intense.
Magnifique.





Là les souvenirs reviennent,les balades, les pique-niques d'été, les baignades dans l'eau fraiche mais paisible, jamais je n'ai connu ce lieu aussi bruyant et aussi agité.
Quel contraste



Vacances de Pâques 1983, j'avais 21 ans...

Heureuse d'avoir fait découvrir ce lieu à Val, ma compagne de balades avec l'histoire qui va avec, non sans une pointe de nostalgie mais ça c'est une autre histoire !

par Mys le mercredi 21 mars 2018 13:14
En ce matin d'hiver, après un énième jour de pluie le ciel est blafard et la température frisquette mais nous partons pour une balade en bord de Siagne.







La relation privilégiée que j'entretiens avec cette rivière fait que chaque visite est une redécouverte, ses rives, son cours sont sans cesse remaniés par l'eau et par les éléments ; paisible et silencieuse ou tumultueuse et impétueuse son caractère se modifie selon les lieux et les saisons.







Rien n'est jamais vraiment pareil mais rien n'est jamais vraiment différent...





A force de la côtoyer et au fil des années on s'approprie des bribes de savoir qui aident à choisir sa balade en fonction de l'humeur du jour !!



par Mys le jeudi 14 décembre 2017 14:07
Par un froid vivifiant notre balade du jour nous emmène en bord de Siagne.

Le chemin serpente entre les arbres, les couleurs de fin d'automne nous environnent, nous traversons une forêt enchantée, le sanctuaire des chênes centenaires où des arbres majestueux, aux branches dépouillées semblent vouloir toucher le ciel, certains troncs malmenés exhibent des sculptures aux formes quasi humaines.







L'atmosphère est étrange...

Le village de Saint-Cézaire sur Siagne n’est jamais loin, les façades claires contrastent avec le ciel plombé de ce début décembre.



Puis voilà le Pont des Tuves ou des Gabres ; c'est selon, que l'on arrive côté Var ou côté Alpes-Maritimes !
C'est toujours avec émotion que je retrouve La Siagne, je ne me lasse pas de ce lieu ; le pont pavé en dos d'âne sous lequel coule une eau cristalline et sage,   








les cascades moussues d'où perlent des milliers de gouttes d'eau,






les ruines de l'ancien moulin.





Une halte pour le pique-nique et nous voilà reparties, nous remontons le cours de la rivière la surplombant dans des bois noirs d'obscurité, ça et là nous rencontrons les ruines d'anciennes habitations jusqu'à notre arrivée au Pont des Moulins ou Pont des Rey à l'architecture différente mais tout aussi pittoresque et charmante.







Et c'est là  presque au terme de cette aventure que je me dis heureusement que l'une de nous sait lire une carte parce qu'avec mon sens aigu de l'orientation ! je ne suis pas sûre qu'à ce jour nous serions rentrées !!

Fourbues par une fin de balade en montée raide, avec je ne sais combien de kilomètres dans les jambes (il est peut-être encore temps que je demande un podomètre au bonhomme à la houppelande rouge !) nous avons été récompensées par cette magnifique lumière de fin de journée d'automne.





Et comme si partager des moments de découverte comme celui-ci ne suffisait pas, nous avons eu ce jour là des moments de fous-rires mémorables.
Merci Val...

par Mys le vendredi 17 février 2017 09:21
"Il y a des souvenirs qui ne demandent pas la mémoire, on les porte en soi comme un parfum qui vous colle à la peau tant les notes de cœur et de fond ont enivré l'âme d'une empreinte olfactive."

Éclats de vers
-Sur la feuille de mes pensées-



par Mys le lundi 13 juillet 2015 10:59
Il existe dans l'arrière pays grassois des lieux protégés du brouhaha de La Côte où la fraicheur apaise.
La Chapelle Saint-Jean-Baptiste à Saint Vallier de Thiey est un de ces endroits.



Dès l'arrivée marronniers et chênes séculaires offrent une ombre bienfaisante,



ruisseaux et mini-cascade sur -lit de mousse- invitent aux jeux d'eau !



Et surtout il y a La Siagne (tiens donc !) qui coule à 2 pas, elle n'est plus très accessible près de La Chapelle mais il suffit de faire quelques centaines de mètres en amont pour découvrir un coin idéal pour faire trempette, lire ou rêvasser...



Contemplative un jour, contemplative toujours.
J'aime m’installer sur une pierre au milieu de cette rivière que j'affectionne tellement  pour plonger dans mes pensées et mes souvenirs tout en  profitant de la fraicheur de ce coin de verdure, accompagnée par le chant des oiseaux et le bruit de l'eau.



Vous allez dire que je radote parce que je vous avez déjà parlé de cet éden mais il y a... si longtemps que je pense que vous ne m'en voudrez pas !

par Mys le mercredi 3 juin 2015 11:45
Partie des Veyans, hameau de Saint-Cézaire sur Siagne pour la Chapelle saint-Saturnin, me voilà de nouveau en promenade...

Entre ombre et lumière, des oliviers, des chênes si hauts qu'ils semblent toucher le ciel et toutes les essences méditerranéennes accompagnent ma balade.





Au détour du chemin un lavoir alimenté par une source, environné d'une campagne qui semble abandonnée où végètent quelques rosiers Centifolia, des vignes et de vieux figuiers, ce point d'eau inattendu offre une halte rafraichissante.





Ça et là apparaissent les ruines d'anciennes habitations.



Enfin, la Chapelle est là, paisible, nichée en pleine verdure, il suffit de pousser la porte pour en découvrir l'intérieur.





Dans la quiétude des lieux, la musique de l'eau ; La Siagne (ma grande Amie !) coule en contrebas ; et le chant des oiseaux bercent une pause ressourçante.



S'asseoir, fermer les yeux pour profiter de la magie des lieux et de l'instant...

par Mys le mercredi 6 mai 2015 14:46
Je suis incorrigible.
Les 1001 évènements passés, présents et à venir emmêlés dans mon esprit me malmènent souvent m'empêchant d'être sereine.

Pourtant cette Nature éblouissante de Printemps,



ce cheminement au fil du canal de La Siagne simplement accompagnée par le clapotis de l'eau et le gazouillis des oiseaux m'ont permis de prendre le temps, de profiter du moment et de découvrir un lieu inconnu :



Le pont des Moulins



sous lequel sage ou exubérante coule



dans un environnement protégé cette rivière qui me fascine...

Tout y est propice à la contemplation



Son souffle ou sa candeur me touchent, chacune de mes visites est une redécouverte dont je ne me lasse jamais...

.


Cependant, cette saison bienfaisante pour l'âme est aussi déconcertante de renouveau, de renaissance, de changements et d'agitation intime...
Tellement d'évènements se télescopent, il est nécessaire de faire un choix, renoncer à certains pour tenter d'autres découvertes..


par Mys le vendredi 13 juin 2014 16:34
Une chaleur étouffante, pas un souffle d'air, l'impression de n'être plus capable ni de penser, ni d'agir dans cette atmosphère suffocante et une furieuse envie de me mettre au frais se fait sentir.

Quelques kilomètres en voiture et me voilà à Saint Cézaire au bord de la Siagne.



En moins de temps qu'il ne faut pour le dire je me retrouve les pieds dans l'eau avec comme musique le chant des oiseaux et le bruit de l'eau roulant sur les pierres.



Je retrouve cette rivière que j'affectionne, ses mini-cascades bouillonnantes d'écume,



ses bassins calmes et limpides.



Eau et végétation s'y mêlent dans une palettes de verts infinis.



Un havre de paix et de sérénité...

par Mys le mardi 28 février 2012 11:09
La Siagne ne m'a encore livrée tous ses secrets.. Me voilà partie à la découverte du Val de Siagne au départ du Val du TIgnet.

Au milieu d'essences méditerranéennes (lentisques, myrtes, cistes, bruyères...) aux senteurs exacerbées par la chaleur de l'après-midi avec la forêt comme horizon plongée vers le bruit de l'eau qui se distingue de plus en plus nettement...



Et la voilà, La Siagne apparait entre les arbres, l'eau est claire, miroitante, ondulante, elle coule dans un large lit aux îlots de cailloux arrondis d'un blanc éclatant.



J'ai si peu l'habitude de la voir ainsi, sans souffle, sans effervescence, juste apaisante et reposante...



Le long de son cours -rive gauche- elle offre des eaux de contrastes, des ombres d'arbres, des reflets de miroirs, des plages de sable fin mais également des embâcles, des troncs gigantesques, des branchages entremêles dûs sans doute aux grosses pluies de novembre dernier.



Au hasard du sentier, à travers la végétation une construction se dresse, c'est le pilier de l'ancienne voie ferrée Grasse-Meyrargues, ce vestige perdu est une étrange apparition, tout comme cette immense étendue de charmes dépouillés aux troncs argentés que la lumière solaire intensifie.

De pas en pas j'atteins la passerelle métallique de Lignière, passage entre les deux rives. La poursuite du chemin offre une palette de contrastes visuels -ombre et lumière- et de couleurs végétales -vert méditerranéen, brun des feuilles mortes de châtaigniers, vert pimpant de fougères, jaune éclatant d'un massif de mimosas.

 

Deux heures de calme, de grand air, de douceur (même de chaleur) avec comme musique le bruit de l'eau et comme compagnie l'envol des oiseaux (merles et geais).

Enfin l'ermite (moi) est sortie de sa grotte...
 
par Mys le mardi 13 septembre 2011 13:45
Lors de la 6ème Fête du Canal de la Siagne j'ai pu découvrir le Domaine des Sources. Exceptionnellement ouvert à cette occasion ce magnifique domaine situé entre Escragnolles et Saint Vallier de Thiey recèle bien des trésors.







Dans cet espace boisé de 122 hectares se découvrent des chênes majestueux, des peupliers effilés, d'innombrables petits ponts de pierre sous lesquels serpente La Siagne qui sort de la montagne par des résurgences, des lacs où glissent cygnes et canards ainsi qu' une bâtisse imposante inspirée du XVIIème siècle "Le Castel" et de petites dépendances dispersées  (bergerie, moulin en ruine...) ; le tout dans une atmosphère de calme, de sérénité et de contemplation.









Vieilles pierres, portes et pavements anciens, fontaine font la beauté du Castel.
L'intérieur attendait les visiteurs ; amaryllis ornant la table dressée (j'ai craqué...), coupe de fruits frais sur le rebord de la cheminée... Quel plaisir de déambuler dans cette demeure et d'y découvrir au fil des pièces meubles massifs, tapisseries, mille détails de décoration.












Puis-je parler de tout cela sans évoquer la lumière ; celle du soleil qui magnifie le vert de l'eau et des végétaux et celle des éclairages qui donnent à la bâtisse une ambiance particulière...



Je savoure la chance que j'ai eu de visiter ces lieux devant lesquels j'ai si souvent terminé mes ballades et que j'ai si souvent imaginé.
par Mys le mardi 23 août 2011 11:00
L'été,  Le Petit Atelier (notre club de broderie) s'en va prendre l'air...



Nous posons nos paniers en plein air entre Auribeau et Pégomas dans Le Jardin de l’Écluse, au bord de La Siagne, à l'ombre des arbres nos "seuls soucis" sont Broderie, Rires, Papotages et Contemplation...

Franchement il y a des moments plus difficiles que ces heures de broderie face à un tel paysage...


Je voulais vous faire partager notre "dure réalité" du mardi soir !!!!!
par Mys le samedi 16 juillet 2011 12:50
Entre le Massif de L'Audibergue et du Thiey sur la commune d'Escragnolles où elle prend sa source à Mandelieu où elle se jette dans la Méditerranée La Siagne étire son cours de 44 kilomètres.
Vallées encaissées, paysages accidentés ou rivages plus calmes elle traverse tant de décors...



Cette rivière est pour moi une source inépuisable (sans jeu de mots...) de ballades et de découvertes. Chaque saison amène ses surprises, chaque lieu accessible est unique, exubérante, impétueuse, tumultueuse, soufflant et grondant après l'orage ou sereine, douce et claire offrant des "launes"* limpides où l'eau hésite entre le bleu et le vert elle dévoile mille et un visages....



Se rattachent à elle des souvenirs, des lectures pieds dans l'eau ; des moments de détente, de contemplation, de découvertes ; des baignades vivifiantes dans une eau toujours fraîche.



Elle exacerbe mes sens, me rend euphorique mais sait aussi apaiser mes peines, elle est si proche et si lointaine  ; proche parce qu'elle coule calme à deux pas de chez moi ; lointaine parce que ma préférence va vers des lieux plus éloignés où elle est plus affirmée.



Comme une amie, elle est là, toujours présente, toujours étonnante...

* Une laune : c'est une petite étendue d'eau calme, une sorte de piscine naturelle, on dit ça chez moi...
par Mys le lundi 11 juillet 2011 14:43
Une envie de fraîcheur par cette température caniculaire me décide à aller découvrir Le Pont des Tuves sous lequel s'écoule La Siagne, côté Montauroux.



Trente minutes de promenade sur un chemin ombragé par des arbres s'étirant vers le ciel, au frais, à deux pas de l'eau.

A l'arrivée, un petit pont de pierres en dos d'âne enjambe la rivière, explosion de couleurs et de fraîcheur ; le vert-bleu de l'eau voisine avec le vert clair des mousses et  des plantes aquatiques, les figuiers et les lauriers plongent leurs racines enchevêtrées...



L'eau qui ruisselle des pierres et des mousses forme un rideau de gouttelettes, des mini vasques s'écoulent...
Comme il fait bon patauger dans l'eau...



De vieilles ruines se devinent à travers les arbustes..



J'avais juste oublié que nous étions un dimanche du mois de juillet et que l'endroit est connu pour être agréable...Je reviendrai plus tard, au calme... 




par Mys le lundi 4 juillet 2011 13:43
Le long du Canal de la Siagne seuls le murmure de l'eau et le chant des oiseaux viennent troubler le silence.



Entre ombre et soleil l'eau coule paisiblement, des papillons volètent, des abeilles butinent ça et là et parfois "un lambert" apeuré se faufile dans les herbes. Tout est calme...



Au fil de l'eau se succèdent de petits ponts de pierre, certains un peu "usés", certains restaurés, ils donnent au paysage un charme fou et désuet...


par Mys le mercredi 25 août 2010 19:32
Promenade loin du brouhaha  et de la chaleur de la Côte, le long du Canal de la Siagne en dessous de Saint-Cézaire sur Siagne.



A l'ombre des figuiers, noisetiers, noyers, acacias, lauriers... 2 heures de ballade entre Siagne "domptée" dans la Canal et Siagne qui "roule" en contrebas.
De temps en temps, un petit pont en pierres enjambe le Canal, l'eau y coule sans bruit, simplement troublée de temps en temps par un poisson qui vient à la surface (oui, il y a des poissons dans le Canal de la Siagne !)







Plus en contrebas, près de la rivière se trouvent quelques "cabanons", de certains s'échappent éclats de rire et éclats de voix, d'autres sont silencieux, inhabités ou "siesteux", d'autres enfin sont à l'abandon et/ou en ruines, Dommage...








Je pense renouveler ce moment paisible, sur d'autres tronçons, l'environnement sera différent mais d'autres découvertes m'attendent ailleurs...


par Mys le vendredi 30 juillet 2010 15:33
Aujourd'hui, escapade dans l'arrière-pays grassois, à Saint Vallier de Thiey, à la redécouverte de la Chapelle Saint Jean, de la Siagne et de ses environs.

Personne ou si peu (3 promeneurs), soleil jouant à cache-cache, petit vent frisquet, gazouillis d'oiseaux, calme parfait ; tous les ingrédients d'une journée plein air réussie.

D'abord, petite ballade jusqu'au "Vieux Pont" sur le GR 510, sur l' Authentique Route Napoléon, l'eau est présente partout, le long du chemin, en contrebas et depuis le pont la vue plonge sur une Siagne limpide et riche en eau.

Puis visite des ruines du Moulin de la Motte ou Moulin de Saint Jean avec ses meules de pierres, ses vestiges de bâtiments et cette arche magnifique.



Seul regret, que la végétation et notamment les ronces ait pratiquement envahi tout le site.
Derrière ces ruines se dissimule "un mur de mousse et de -cheveux de Vénus- " sur lequel s'écoule de l'eau, -cascade, petite vasque-, c'est juste irréel de trouver un tel endroit au milieu de "nulle part".







Nous finissons notre promenade sur le pré devant la Chapelle Saint Jean Baptiste (construite vers le milieu du XVIIème siècle) où nous déjeunons après un peu de broderie, beaucoup de blablas et de contemplation, entre ombre et soleil, sous les marronniers, près d'un chêne plus que centenaire et d'une "mini rivière" sortant d'on ne sait où, bercées par un murmure d'eau.











Un de ces moments hors du temps qui fait du bien au corps, au cœur et à l'âme...

Petits secrets du pic-nic :
Carottes au cumin, salade de pates (basilic, tomates confites, pignons), melon fraîcheur (menthe, muscovado, miel de châtaignier, 5 baies), artichauts, poivrons, sanguins à l'huile.